Kast et Sainte Marie réélus à la tête du PS

CongrèsSamedi, quatre nouveaux postes ont été créés au sein du comité directeur du parti.

Carole-Anne Kast, Présidente réélue du Parti socialiste genevois

Carole-Anne Kast, Présidente réélue du Parti socialiste genevois Image: Olivier Vogelsang

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Carole-Anne Kast et Romain de Sainte Marie ont été réélus samedi à la présidence et la vice-présidence du Parti socialiste genevois. Sans surprise, vu l’absence d’autres candidats.

«Les changements sont en revanche venus de l’élection du comité directeur, souligne Romain de Sainte Marie. Nous avons créé quatre nouveaux postes.» Le premier a trait à la mobilisation: Sylvain Thévoz prend la responsabilité des manifestations, des événements et des actions de porte-à-porte que le parti entend développer. Le deuxième poste a été créé afin d’accroître le recrutement. «Nous avions 700 membres il y a huit ans; nous sommes 1000 aujourd’hui et voulons grandir encore. Sans moyens énormes comme les partis de droite, il faut être inventif. Le poste est confié à Guilhem Kokot», précise Romain de Sainte Marie. Troisième innovation: la formation interne, confiée à Julien Dubouchet Corthay. Enfin, les socialistes genevois confient à Amanda Gavilanes la mission de renforcer les relations avec le PS suisse. «Genève est trop souvent isolé de la Berne fédérale.»

Le parti a par ailleurs lancé deux initiatives populaires cantonales sur le logement. La première vise à accroître la part de logements locatifs et de logements d’utilité publique dans tout nouveau projet de construction d’habitations. La seconde vise à inscrire les logements d’utilité publique dans chaque déclassement en période de pénurie (moins de 2% de logements disponibles sur le marché).

Enfin, Carole-Anne Kast tient à souligner l’importance de la parité pour le PS: «Si les femmes sont bien élues lorsqu’elles se présentent, nous avons encore du mal à les faire passer à l’acte de candidature. Et lorsqu’elles s’engagent, elles ne visent pas forcément des postes à responsabilité car elles ne se considèrent pas comme les bonnes personnes. Nous aimerions savoir pourquoi et faire changer ces perceptions.»

Quid de 2018? L’élection cantonale était dans les esprits, mais en filigrane. «Bien sûr que nous voulons reconquérir un deuxième siège au Conseil d’Etat, mais nous en parlerons lors de notre prochain congrès», indique Romain de Sainte Marie. (TDG)

Créé: 20.03.2016, 17h57

Articles en relation

Le PS, les Verts et  le PDC changent de président

Genève Romain de Sainte Marie ne briguera pas de deuxième mandat à la tête du Parti socialiste genevois. Les prochaines élections auront lieu le 22 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.