Passer au contenu principal

La justice dit stop à un Rhône trop attractif

Les riverains ont gagné face aux autorités. Les nouveaux aménagements prévus ne seront pas installés.

La justice a tranché: il n’y aura ni cheminement de bouées sur le Rhône, ni nouveau ponton sur l’eau, ni aménagement supplémentaire sur les berges entre le pont de Sous-Terre et la pointe de la Jonction.
La justice a tranché: il n’y aura ni cheminement de bouées sur le Rhône, ni nouveau ponton sur l’eau, ni aménagement supplémentaire sur les berges entre le pont de Sous-Terre et la pointe de la Jonction.
Lucien Fortunati

Après une âpre bataille judiciaire, le verdict est tombé: il n’y aura pas de cheminement de bouées sur le Rhône, pas de nouveau ponton sur l’eau et aucun aménagement supplémentaire sur les berges entre le pont de Sous-Terre et la pointe de la Jonction. La justice a donné raison aux riverains du sentier des Saules qui s’étaient opposés aux projets du Canton, responsable de l’équipement lacustre, et de la Ville, répondante pour les berges, comme l’indiquait récemment en bref Le Matin Dimanche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.