JTI: Maudet offre ses services

MultinationalesL’État veut trouver une solution pour les employés du géant du tabac, qui doit licencier 270 personnes dans ses effectifs à Genève.

JTI emploie environ 1100 personnes dans son bureau à Sécheron.

JTI emploie environ 1100 personnes dans son bureau à Sécheron. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L’enjeu pour l’État maintenant, c’est de faire la passerelle entre les employés licenciés et le besoin des autres entreprises dans le canton.» Ainsi parle Pierre Maudet suite à l’annonce, parue dans «GHI» jeudi, selon laquelle Japan Tobacco International (JTI), le géant du tabac, va remercier 270 employés dans ses effectifs à Sécheron, où se trouve son quartier général.

Le conseiller d’État en charge de l’Économie offre ses services mais ne peut en dire davantage à ce stade, car pour l’instant la multinationale n’a encore rien annoncé. On ne sait pas encore quels profils seront concernés ni combien. Mais l’élu PLR relève que des entreprises comme MSC et Cofco International, un armateur et un négociant, recrutent à Genève.

«optimiser nos activités»

JTI, qui doit faire une annonce à ses employés la semaine prochaine, ne souhaite pour l’instant pas faire de commentaires précis aux médias. «Afin de rester compétitifs, nous cherchons constamment à améliorer notre manière de travailler», indique Marie-Hélène Dubé, une porte-parole. «Dans ce contexte, et afin que JTI soit parée pour l’avenir, nous avons entamé une démarche nous permettant d’optimiser nos activités, ce qui pourrait avoir un impact sur certains postes», ajoute-t-elle. La chargée de presse glisse que «notre attachement à Genève, où nous sommes établis depuis plus de cinquante ans, reste intact.»

«Si on n’avait pas voté en faveur du RFFA (ndlr: réforme fiscale et financement de l’AVS) en mai, je pense que JTI aurait annoncé son départ de Genève, pur et simple», estime Pierre Maudet. Le magistrat admet voir le verre «à moitié plein». Ceux qui le voient à moitié vide pourraient relever que l’annonce de JTI survient trois mois à peine après la réforme fiscale et que, pour la dizaine d’entreprises qui jouissaient d’un statut fiscal particulièrement favorable, les conditions sont désormais moins bonnes dans le canton. JTI en fait-elle partie? «Cela relève du secret fiscal», se contente de dire Pierre Maudet. Interrogée à ce sujet, Marie-Hélène Dubé ne s’est pas prononcée non plus.

Une industrie en transition

La porte-parole souligne l’importance des changements dans l’industrie du tabac, alors que la cigarette traditionnelle perd des adeptes et que ses versions électroniques jaillissent de partout.

Cette semaine, les géants américains Philip Morris et Altria ont fait part de leur intention de fusionner. Au 1er semestre, la Suisse, un important producteur, a exporté pour 269 millions de francs de cigarettes, selon les douanes fédérales, un recul de 7,9% sur un an. JTI recense environ 1100 collaborateurs à Genève. Le groupe a inauguré son nouveau siège international dans un magnifique bâtiment à Sécheron en 2015.

Créé: 30.08.2019, 16h42

Articles en relation

La Suisse se profile en place forte de la cigarette

Tabac Japan Tobacco International a inauguré son siège mondial à Genève. D’autres géants de la fumée misent sur la Suisse. Explications Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...