Passer au contenu principal

Jours-amendes avec sursis requis contre les trois ex-patrons de la BCGe

Le procureur Schmid estime qu'ils sont coupables de gestion déloyale aggravée, et de faux dans les titres.

Le siège de la BCGe
Le siège de la BCGe
Laurent Guiraud

Le procureur Jean-Bernard Schmid a demandé ce mardi matin que les trois ex-responsables de la Banque Cantonale de Genève (BCGe) soient reconnus coupables de faux dans les titres et de gestion déloyale aggravée. Il a requis une peine de 180 jours amendes avec sursis (à 400 francs le jour) à l'encontre de l'ancien directeur général, Marc Fues, une peine de 120 jours amende (à 260 francs le jour) avec sursis à l'encontre de son adjoint René Curti et la même peine à l'encontre de l'ancien président de l'établissement Dominique Ducret. Le procès en appel se poursuit cet après-midi avec les plaidoiries. Il devrait s'achever vendredi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.