Passer au contenu principal

Jeunes sans formation: le triste record genevois

Près de 17% des jeunes de 25 ans n’ont ni diplôme, ni formation professionnelle à Genève. Aucun autre canton suisse n’affiche des taux aussi élevés.

Début mars, l'OSEO inaugurait les nouveaux locaux de son semestre de motivation.
Début mars, l'OSEO inaugurait les nouveaux locaux de son semestre de motivation.
Steeve Iuncker-Gomez

Certains ont mis la cravate. Il y a les nouveaux locaux du semestre de motivation à inaugurer dans la zone industrielle de Meyrin, des invités, mais surtout son travail à présenter. Du mobilier, des luminaires — une ligne de design complète — des objets réalisés dans le cadre de l’entreprise sociale pour laquelle ils travaillent. Conduit par l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO), le semestre de motivation rassemble 64 jeunes de 16 à 25 ans, tous suivis par des conseillers en insertion. «D’un côté, il y a cette véritable entreprise créée pour permettre aux jeunes d’acquérir les attitudes professionnelles. De l’autre, nous offrons une remise à niveau en mathématiques et français et préparons les participants aux tests EVA (évaluation avant l’entrée en apprentissage)», présente Arnaud Moreillon, responsable de l’insertion des jeunes à l’OSEO.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.