Le jeune radicalisé a été extradé vers la France

DjihadismeArrêté à l'aéroport de Genève le 14 mai, le Français âgé de 18 ans avait été placé en détention à Champ-Dollon en attendant son extradition.

Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mis en examen en France pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme, le jeune français, A.K., arrêté à l'aéroport de Genève le 14 mai a été extradé jeudi, a appris la Tribune de Genève.

L'Office fédéral de la justice (OFJ) confirme ces éléments révélés ce jour dans nos colonnes. «Suite à une demande d’arrestation émise par la France, l’intéressé a été arrêté à Genève, sur ordre de l’OFJ, en date du 14 mai. Lors de l’audition ayant suivi son arrestation, effectuée par les autorités genevoises, l’intéressé a consenti à son extradition vers la France, selon une procédure simplifiée», indique le porte-parole Raphael Frei.

L’OFJ a pu autoriser l’extradition. «Il a été remis aux autorités françaises le 21 mai», annonce-t-il.

Agé tout juste de 18 ans, A.K. a tenté pour la seconde fois de rejoindre la Syrie. Il a pu décoller le 12 mai de Genève pour Istanbul. Le 13 mai, un mandat d'arrêt international a été délivré par la France. Intercepté à son arrivée en Turquie, il a été renvoyé et arrêté le 14 mai à Genève.

Créé: 22.05.2015, 17h02

Articles en relation

Un jeune Français radicalisé a été arrêté à l'aéroport de Genève

Djihadisme Il a changé en trois mois et a tenté par deux fois de rejoindre la Syrie, via Genève. Sa mère, désespérée, témoigne. Un spécialiste du terrorisme explique l’attrait de Genève. Plus...