Passer au contenu principal

Un jeu de rue divertit les passants sur les trottoirs

Un jeu participatif et coopératif se déroule dans les quartiers genevois.

La dernière séance du jeu de rue intitulé «Tu m’as vu» aura lieu le samedi 17 juin, dans les quartiers de Saint-Gervais, de la Jonction et de Plainpalais.
La dernière séance du jeu de rue intitulé «Tu m’as vu» aura lieu le samedi 17 juin, dans les quartiers de Saint-Gervais, de la Jonction et de Plainpalais.
DR

Devant le Musée d’ethnographie de Genève, mercredi dernier, une femme aux cheveux bouclés alpague les passants: «Quels sont vos loisirs? C’est une simple question pour vous vider la tête des tracas du quotidien!» Cette femme, c’est Carole-Lyne Klay, metteuse en scène du jeu de rue intitulé «Tu m’as vu». La dernière séance aura lieu le samedi 17 juin, dans les quartiers de Saint-Gervais, de la Jonction et de Plainpalais.

Retour devant le MEG. Une trentaine de piétons mordent à l’hameçon sur le trottoir. Une fois les règles expliquées, les questions fusent: «Quel sport pratiquez-vous? Quel est votre métier?» Cet amusement est basé sur une série de questions-réponses permettant aux participants d’apprendre à se connaître. L’issue positive dépend de la coopération: la communication est le maître mot. Comment avancer dans le jeu, qui se joue à six? En échangeant sa place contre une question. Ici, «tout le monde sort gagnant», nous confie Carole-Lyne.

Une ambiance festive est de mise, autour de Roland Leblévennec, directeur du Chat noir. Car pour donner un peu plus de notoriété à ce passe-temps, une personnalité aura été présente pour chacune des cinq éditions.

«Ce divertissement se déroule sur le trottoir, pour qu’il soit difficile aux passants de nous éviter», note la metteuse en scène. «Cela permet d’évacuer le stress après une journée de travail», nous confie un passant qui vient d’expérimenter le jeu.

Ce délassement coopératif découle des «Projets à la pelle», un programme soutenant l’engagement citoyen, financé par la Ville de Genève. Quelques bénévoles tenteront de prolonger l’expérience dans les rues de Genève.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.