Passer au contenu principal

Un jeu d’évasion investit le temple de Plainpalais

Les lieux de culte se diversifient. Ils se font salle de concert, accueil de nuit pour sans-abri et récemment, escape game.

L'escape game du temple devrait s'ouvrir au grand public d'ici l'été.
L'escape game du temple devrait s'ouvrir au grand public d'ici l'été.
Lucien Fortunati

Les lieux de culte protestants font dans la diversification. Le temple de la Fusterie accueille des événements culturels, des conférences, des débats ou encore des concerts. À la tombée de la nuit, il se fait accueil pour les sans-abri, à l’image de son homologue de Châtelaine ou des Pâquis, qui offrent un lit pour la nuit. L’édifice de Plainpalais a déjà dansé au son d’une silent party et son culte mensuel a remplacé les bancs par des canapés, dans une ambiance salon de thé. Depuis le début du mois, ce temple est même devenu le décor d’un escape game. Le principe de ce jeu interactif qui fait fureur: s’échapper d’un lieu dans un temps donné en résolvant énigmes et mécanismes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.