Les jardins familiaux ont l’avenir devant eux

TraditionPlus de 2000 parcelles et 25 groupements répartis à travers le canton. Beaucoup de monde ce samedi à Carouge à l’occasion de l’assemblée annuelle des jardiniers amateurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les esprits chagrins qui pensent que la tradition des jardins familiaux finira par disparaître n’étaient pas présents ce samedi après-midi à la salle des fêtes de Carouge. A leur place, une armée pacifique de jardiniers et jardinières amateurs. Tous membres d’une fédération genevoise drôlement motivée et active. En chiffres, cela donne 2110 parcelles réparties sur 25 groupements ou lotissements installés dans 16 communes du canton de Genève.

La relève, elle, se presse au portillon: 685 candidats sont en attente de pouvoir intégrer cette même fédération, mais d’abord de devenir à leur tour des «parcellaires» comme on dit dans le jargon d’un comité central regroupant une douzaine de bénévoles.

Ils ont pris la parole tout au long de l’assemblée annuelle qui avait mis 18 points à l’ordre du jour. Traités sans ennui, au pas de charge comme poussent les choux verts portugais. Le président sortant, Jean-Paul Gygli, remettait son poste au concours, non sans avoir cultivé et soigné sa succession.

La nouvelle présidente de cette association à but non lucratif s’appelle Saskia Duarte-Brugger. Une femme de caractère, élue à l’unanimité, que l’on peut croire sur parole lorsqu’elle annonce vouloir dynamiser davantage encore cette fédération dont elle était jusqu’ici la vice-présidente. «Que l’on soit mieux reconnu: nous sommes des jardiniers à part entière», déclare-t-elle. Avant d’ajouter: «J’aime la formule ancienne des jardins ouvriers. L’accès au travail de la terre pour tous, y compris ceux qui sont dans le besoin, qui ont perdu leur emploi et dépendent de l’Hospice général. Je ne suis pas là pour les juger, mais pour m’impliquer notamment dans la recherche de nouveaux terrains. Ils existent.»

On peut compter sur la nouvelle présidente pour mettre autour de la table les bonnes volontés du canton. (TDG)

Créé: 14.02.2015, 18h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les HUG enseignent désormais l'hypnose
Plus...