Jaques Vernet n'est plus, l'hommage du président du PLR

Carnet noirL'ancien conseiller d’État est décédé jeudi. Bertrand Reich évoque sa rencontre avec ce passionné de la politique.

L'ancien conseiller d'Etat nous a quitté jeudi.

L'ancien conseiller d'Etat nous a quitté jeudi. Image: STEEVE_IUNCKER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Figure de la politique genevoise, Jaques Vernet est décédé jeudi à l'âge de 93 ans. L'ancien élu libéral a siégé de 1973 à 1989 au Conseil d'Etat, dont il a été le président à trois reprises. L'avocat a également été député au Grand Conseil de 1961 à 1973. Auparavant, il a été conseiller municipal à la Ville de Genève de 1955 à 1962.

Président du PLR, Bertrand Reich lui rend ainsi hommage en évoquant un souvenir datant d'une trentaine d'années: «Jaques Vernet est depuis seize ans membre du Conseil d’État, qu’il préside pour la 3e fois. Nous sommes en 1988 ou 1989 et c’est la première assemblée des délégués à laquelle je participe. À l’instar de la présidence, l’assemblée le remercie pour son engagement et désigne d’autres candidats pour le gouvernement. Il en prend acte avec émotion. Ma première rencontre avec un homme d’État vivant. Au cours des années qui ont suivi, sans marquer le moindre regret de sa charge passée, il a continué à participer régulièrement à la vie du parti, rappelant à bon escient les valeurs qui fondent la cité, à l’opposé du « tout, tout de suite », qu’il abhorrait, et encourageant les jeunes à s’engager. Il soulignait régulièrement l’importance du temps long, la nécessité d’une action cohérente dans la durée et je me souviens notamment d’un plaidoyer vigoureux sur l’importance de la bonne foi en politique. Sur un plan plus personnel, j’avais souhaité échanger avec lui sur l’avenir du Parti libéral et de notre République, en 2006. Avec cette élégance qui le caractérisait, il a très volontiers accepté de distraire de son temps pour me faire profiter de son expérience et sa vision. À 80 ans, il était toujours passionné par la politique et les rencontres – y compris celles que la promenade de son chien favorisait. Peut-être était-ce un des secrets de son éternelle jeunesse d’esprit : aimer la vie, dans toute sa richesse, malgré ses difficultés parfois, et les humains, dans toute leur diversité.»

Créé: 25.05.2019, 14h20

Articles en relation

Le canal en béton de l'Aire a été sauvé par Jaques Vernet

Renaturation Le nouveau lit de l'Aire, en cours de terrassement sous Lully et Confignon, sera mis en eau à la mi-mai. Le canal sera partiellement remblayé. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...