Passer au contenu principal

Genève: «J’ai vingt ans et je n’aurai jamais d’enfants.»

Elles ont moins de trente ans et choisissent de se faire opérer pour éviter d’enfanter. Enquête aux HUG

«Je n’ai jamais été intéressée par les enfants, la parentalité ou le fait de transmettre mes gènes. J’ai une vie bien remplie qui me convient et assez de responsabilités à mon goût.» Charlotte a 25 ans et a choisi la stérilisation volontaire il y a moins d’un an. L’opération qu’elle a dû subir, elle l’assimile à un bon souvenir. Elle renchérit: «Il y avait cette idée de le faire une bonne fois pour toutes, de ne pas avoir à penser à ma contraception, ni prendre des rendez-vous pour la renouveler tous les ans. Le risque de tomber enceinte était un stress continu pour moi.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.