J’ai mal au dos, que faire pour calmer la douleur?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On estime que huit personnes sur dix souffriront au moins une fois dans leur vie d’un mal de dos, encore appelé lombalgie.

Il existe trois grandes catégories de maux de dos. Les spécifiques, qui regroupent à peine 5% des cas et qui sont dus à des affections: tumeur, maladie inflammatoire, fracture, etc. Les maux de dos engendrant des problèmes neurologiques, qui peuvent survenir en cas de canal lombaire rétréci ou d’hernie discale et qui nécessitent parfois une intervention chirurgicale. Et enfin, les lombalgies communes, qui représentent plus de 75% des cas, et dont la moitié s’associeront à des irradiations douloureuses dans les jambes.

En cas de lombalgie commune avec peu de répercussion sur la vie quotidienne, une pratique sportive progressive et régulière permet souvent d’améliorer la situation. En cas d’épisodes plus intenses, il est recommandé de garder le plus de mobilité possible et de se faire aider par un physiothérapeute, un chiropracticien ou un ostéopathe. Un médicament anti-douleur, anti-inflammatoires ou relaxant musculaire peu éventuellement être ajouté. Bien qu’attractif, le repos forcé est le pire ennemi d’une évolution rapidement favorable. Si les lombalgies persistent au-delà de trois mois ou que les épisodes récidivants sont de plus en plus fréquents, on parle alors de chronicité.

Chez certaines personnes, ces douleurs ont un impact majeur sur leur vie. L’anxiété, la dépression et la peur de bouger peuvent s’installer et aggraver les maux de dos. Pour casser cette spirale négative, les HUG proposent des prises en charge multidisciplinaires avec des physiothérapeutes, des ergothérapeutes et des psychiatres ou des psychologues.

En cas de douleurs persistantes et invalidantes, n’hésitez donc pas à consulter votre médecin. Des traitements efficaces peuvent vous être proposés.

Créé: 02.03.2018, 16h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...