Passer au contenu principal

«J’invite Antonio Hodgers à se mettre au travail»

Le PLR ne bloque pas la construction de logements. Son président, Alexandre de Senarclens, réfute les critiques du magistrat Vert.

Alexandre de Senarclens se défend de verser dans le populisme.
Alexandre de Senarclens se défend de verser dans le populisme.
GEORGES CABRERA

Non, le Parti libéral-radical ne bloque pas la construction de logements. Alexandre de Senarclens, le président du PLR, rejette avec vigueur les reproches qu’Antonio Hodgers a formulés dans nos colonnes mercredi. Le PLR serait coupable d’empêcher la réalisation de 4000 logements dans la zone villas et prendrait un virage malthusien, opposé au développement. «C’est faux. M. Hodgers se cherche un bouc émissaire pour cacher l’échec de sa politique», répond en substance Alexandre de Senarclens. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.