Les internautes traquent les appartements vides à Genève

LogementUne page Facebook invite ses membres à établir l’inventaire des logements vacants dans le canton. Et ouvre un vif débat…

La page Facebook recensait lundi matin 6 octobre près de 1400 membres

La page Facebook recensait lundi matin 6 octobre près de 1400 membres Image: DR/Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Au moins dix appartements libres: ch. Auguste-Vilbert; rte de Colovrex.» Sur Facebook, la page «Appartements vides à Genève», repérée par la RTS, invite depuis jeudi les internautes à établir l’inventaire des logements sans habitant depuis des mois. Hier soir, la page comptait près de 1200 membres, pointait du doigt une dizaine d’appartements et hébergeait de vifs débats politiques et citoyens. Le metteur en scène Stéphane Guex-Pierre a décidé d’ouvrir la page avec des amis après avoir lu le commentaire d’un internaute, «qui dénonçait le cas d’un immeuble visé par un projet de surélévation à Chêne-Bougeries. Ses propriétaires préféreraient ne pas relouer les appartements afin de limiter le nombre de personnes pouvant s’opposer au projet.»

Les appartements vacants sont ceux qui sont prêts à être loués. Les appartements vides, en revanche, ont été retirés du marché pour cause de rénovation, par exemple. Genève en recense près de 270. Stéphane Guex-Pierre pense pouvoir «prouver qu’il y en a beaucoup plus qui sont dissimulés». Il espère ainsi attirer l’attention du nouveau chef du Département en charge du Logement, Antonio Hodgers sur certains cas. En effet, selon la Loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d’habitation (LDTR) «afin de remédier à la pénurie de logements, l’Etat peut acquérir par voie d’expropriation, l’usage temporaire des appartements locatifs laissés vides de tout occupant sans motif légitime durant plus de trois mois consécutifs.»

Antonio Hodgers utilisera-t-il le répertoire citoyen? «La question des logements vides nous préoccupe. Mais nous sommes déjà informés par différents biais, les médias sociaux ne seront pas celui que nous privilégierons. Préférant la concertation à la délation, ma première démarche sera d’écrire aux propriétaires concernés afin d’établir le dialogue et de comprendre ce qui se cache derrière un appartement vide. Si nous trouvons un cas grave, il sera sanctionné.»

(TDG)

Créé: 06.01.2014, 08h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Aéroport: un vol toutes les 87 secondes en 2030
Plus...