Passer au contenu principal

Insultes homophobes contre un serveur: l'avocat du plaignant réagit

Les juges genevois avaient classé la plainte d’un serveur homosexuel insulté au travail. Le Tribunal fédéral leur donne tort. Son avocat témoigne.

Le Tribunal fédéral, à Lausanne.
Le Tribunal fédéral, à Lausanne.
Patrick Martin

La justice genevoise se fait tacler par le Tribunal fédéral (TF) pour une plainte qu’elle avait classée. Un serveur victime d’insultes à caractère homophobe de la part de ses collègues de travail avait dénoncé les faits au Ministère public, après avoir démissionné de son poste deux semaines avant la fin de son contrat, en juin dernier. Selon lui, les collaborateurs du restaurant s’étaient moqués de ses «manières efféminées», l’avaient traité de «pédé» ou encore de «folle». Le chef de cuisine l’aurait également menacé de «lui buter la gueule».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.