Violent incendie à la Gradelle: un escalier s'écroule

GenèveLe feu a pris mercredi vers 19 h 20 au 2e étage du 18, chemin de la Gradelle. Nombre de locataires ont été évacués par deux grandes échelles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un violent incendie s’est déclaré, mercredi en début de soirée, au 18, chemin de la Gradelle. «C'est un feu d'appartement, on évacue tout l'immeuble», indique un sauveteur à notre arrivée sur les lieux, vers 19h45. Un nid de blessés a été rapidement installé dans l’allée 16 voisine, afin de prendre en charge les nombreux locataires évacués par deux grandes échelles. Moyen utilisé non seulement à cause du fort dégagement de fumée qui s’est vite propagée dans le bâtiment, mais aussi «suite à l’écroulement de l’escalier au niveau du 2e étage» – selon une information transmise par le Service de presse de la police – là où le feu a pris pour une raison encore inconnue.

Aussitôt l’alerte donnée, un important dispositif de secours et de sécurité s’organise sur place. Le commandant du Service d’incendie et de secours (SIS), Nicolas Schumacher, souligne que c’est déjà le 4e incendie d’importance de l’année, les deux premiers, le jour de l’an, ayant entraîné deux tragiques décès.

«Vous en avez beaucoup, de feux à Genève?» s’interroge ainsi Elias, habitant de l’allée touchée, qui semble serein et rassuré face à ce grand déploiement des forces de sécurité: «Bien organisés, ils contrôlent assurément la situation.» Vivant au rez-de-chaussée, le jeune homme n’a pas dû emprunter la grande échelle pour fuir! Ce n’est pas le cas de Mahrmoud et de ses voisins du 6e, Monica et son jeune fils Michaël (7 ans), traumatisés par leur première expérience de la grande échelle. «C’était horrible et on n’arrivait pas à respirer», commentent les malheureux sinistrés. «J'ai des vertiges, alors la grande échelle, ce n'est de loin pas l'idéal au niveau des sensations fortes», ajoute Mahrmoud, qui s'inquiète de la toxicité des fumées et de savoir où il va pouvoir passer la nuit. Mais le réconfort de Monica le rassure. La maman semble reprendre du poil de la bête après cette sacrée frousse nocturne: «Mon fils a beaucoup pleuré; il est sous le choc. On ne voyait plus rien dans l'appartement.» Heureusement, les enfants se retapent vite en général et le jeune Michaël patiente dans le vacarme et la folle activité ambiante.... en tentant de faire un bonhomme de neige avec les restes de tapis blanc.

Le feu de la Gradelle filmée par un témoin depuis l'intérieur de l'immeuble:

vIDéO: Infolecteur/Philippe S. (TDG)

Créé: 11.01.2017, 19h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.