Passer au contenu principal

Incendie aux  Tattes: des plaintes déposées

Un rapport des pompiers pointe des problèmes techniques inhérents au lieu.

Laurent Guiraud

Un mois après l’incendie qui a endeuillé le foyer pour requérants d’asile des Tattes, à Vernier, plusieurs plaintes pénales contre X pour lésions corporelles graves et mise en danger de la vie d’autrui ont été déposées, selon Le Matin Dimanche.

Des problèmes techniques semblent avoir compliqué la situation lorsque le feu s’est déclaré dans la nuit du 16 au 17 novembre (nos éditions précédentes). «Des habitants sont restés au moins trente minutes à l’intérieur en appelant à l’aide (…). Les portes d’entrée et coupe-feu ont empêché certaines personnes de sortir», expliquent Mes Pierre Bayenet et Laïla Batou, représentant une dizaine de victimes. Pourtant, le directeur de l’Hospice général, Christophe Girod, interrogé le 19 novembre dans nos colonnes, indiquait que le dispositif de sécurité était en «phase d’amélioration». Des portes antifeu avaient été posées et selon lui, «sans tout cela, le bilan aurait pu être encore plus grave».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.