Un immeuble des Pâquis pris dans les flammes

IncendieDès 14h ce lundi, pompiers, police et ambulances ont convergé rue de Monthoux, où un feu s'est déclaré.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un impressionnant incendie s'est déclaré ce lundi en début d'après-midi aux Pâquis, sur la rue de Monthoux. A 14h, toute la ville était en alerte: pompiers, police et ambulances ont convergé sur les lieux, où d'immenses flammes s'échappaient de la toiture de l'immeuble concerné. Le feu a pris au dernier étage de l'hôtel At Home, situé à l'angle des rues de Monthoux, de Fribourg et de Neuchâtel. Le bois de la charpente et des principales structures a offert un combustible idéal au sinistre qui s'est rapidement propagé à l'ensemble de l'étage, puis aux combles et à la toiture. Le feu sortait par les fenêtres et le dégagement de fumée était visible de très loin à la ronde.

Alertés, les pompiers sont intervenus en force et des renforts ont continué d'affluer vers la zone du sinistre. En tout, 35 hommes du Service d'Incendie et de secours (SIS), renforcés par les volontaires de la Ville de Genève ont participé à la lutte. Ils ont également pu compter sur l'appui d'une trentaine d'agents de police ainsi qu'un gros soutien de la brigade sanitaire cantonale.

Causes accidentelles, aucune victime

Le feu a pris pour des raisons accidentelles, et les ouvriers travaillant sur le chantier ont pu évacuer les lieux à temps. Sous réserve des contrôles que doivent encore effectuer les pompiers, aucune victime n'est à déplorer. Le travail des hommes du SIS a consisté à éviter que le sinistre, qui s'était rapidement propagé aux combles et au 3e étage, ne gagne le rez-de-chaussée, où se trouvent des commerces. Par ailleurs, il s'agissait aussi de protéger les immeubles voisins. Ce qu'ils sont parvenus à faire: le responsable de l'intervention annonçait vers 15h40 que ses hommes avaient réussi à stopper la propagation de l'incendie, bien qu'ils demeurent encore en lutte contre plusieurs foyers résiduels. L'extinction totale devrait prendre plusieurs heures. Les deux derniers étages et les combles sont entièrement détruits.

Ana Martins, patronne du café le Rouxinol, à la rue de Neuchâtel, était aux premières loges lorsque le sinistre s'est déclaré. «Nous étions en train de fumer sur la terrasse lorsque nous avons aperçu les flammes. Nous avons fait sortir les clients du restaurant et nous sommes partis nous mettre à l'abri», explique-t-elle. Ce qui a permis à l'un d'eux de parvenir à sortir sa voiture de la zone dangereuse.

D'autres propriétaires de véhicules stationnés dans les rues voisines ont eu moins de chance. Des tuiles et autres éléments de charpente incandescents ou calcinés crachés par le foyer ont rapidement jonché le sol et certains objets sont tombés sur des voitures et scooters parqués au pied des immeubles. Les dégâts sont très importants.

L'ensemble de la zone est toujours bouclé.

Créé: 08.05.2017, 14h26

Dossiers

Articles en relation

Récit d'un incendie destructeur au cœur des Pâquis

Fait divers A la tombée du jour, ce lundi soir à 20h, quarante pompiers sont encore sur place, à la rue de Monthoux. Ils font la chasse aux foyers résiduels et se préparent à tronçonner jusque tard dans la nuit la charpente calcinée de l'immeuble qui a pris feu peu avant 14h. Plus...

Feu des Pâquis: premiers témoignages

Incendie Le sinistre, d’une rare violence, s’est déclaré au 4e étage. «Tout mon stock doit être foutu», lance, dépité, un commerçant. Plus...

Vidéos


Vidéo: Infolecteur


Vidéo: Lucien Fortunati


Vidéo: Francisco Garcia

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...