Passer au contenu principal

Des imams sur les bancs de l’Université

Huit étudiants pas comme les autres se forment depuis des mois à la citoyenneté suisse. Unique, l’initiative vise aussi à lutter contre l’extrémisme.

François Dermange donne un cours d’éthique aux imams et représentants d’associations musulmanes. En plus de l’enseignement académique, les étudiants ont visité plusieurs lieux culturels, tels que la Fondation Martin Bodmer, à Cologny.
François Dermange donne un cours d’éthique aux imams et représentants d’associations musulmanes. En plus de l’enseignement académique, les étudiants ont visité plusieurs lieux culturels, tels que la Fondation Martin Bodmer, à Cologny.
Magali Girardin

«Vous êtes dans la commission d’éthique chargée de donner des conseils au législateur pour tester des médicaments sur des enfants. Que suggérez-vous?» Un jour de mars, l’exposé du professeur d’éthique à l’Université de Genève, François Dermange, absorbe huit étudiants pas comme les autres. Des imams et représentants d’associations musulmanes genevoises, mais aussi vaudoises et neuchâteloises, se retrouvent douze heures par semaine sur les bancs de l’Université de Genève (UNIGE) pour se former à la citoyenneté suisse. Ce projet pilote unique en Europe ravit les participants, intéresse d’autres entités, mais doit encore convaincre. Décryptage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.