Genève aura son centre de chirurgie ambulatoire en 2024

PartenariatLes HUG et Hirslanden vont créer ensemble un centre qui remplacera une ancienne clinique vouée à la destruction.

Vidéo: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nouveau centre de chirurgie ambulatoire ouvrira ses portes à Genève en 2024. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et le groupe Hirslanden, qui possède les cliniques privées de la Colline et des Grangettes, ont annoncé mercredi s’associer pour créer cet espace. Situé au 22-24, avenue de Beau-Séjour, le centre remplacera une ancienne clinique vouée à la destruction. Propriétaire de l’immeuble cédé par le Canton, la Caisse de pension de l’État de Genève (CPEG) louera les locaux à la nouvelle société anonyme du Centre de chirurgie ambulatoire (CCA), dont les actionnaires sont à 50% les HUG et à 50% Hirslanden.

Opérations moins chères

Les avantages économiques de la chirurgie ambulatoire? Réduire les coûts de la santé en limitant le nombre de nuitées à l’hôpital pour les opérations simples. À titre d’exemple, Bertrand Levrat indique la différence de tarif pour une opération des varices à la jambe: «2600 francs en ambulatoire et 7400 francs en stationnaire». La raison principale en est les nuitées à l’hôpital, qui salent la facture finale.

Soutenue par Mauro Poggia, cette initiative suit le «virage ambulatoire» recommandé en Suisse par l’Observatoire suisse de la santé (Obsan). Ce centre ne permettra pas de faire baisser les coûts de la santé, mais en limitera l’augmentation, explique le magistrat MCG chargé de la Santé. «Lorsque l’excellence de la qualité des soins sera prouvée, on pourra tout à fait imaginer une négociation avec les assurances de base. Les assurés qui accepteront d’être opérés en ambulatoire pourront par exemple bénéficier d’une réduction de primes, à l’instar du système actuel du médecin de famille», propose le conseiller d’État.

Retour rapide à la maison

Et l’avantage pour le patient? Comme la chirurgie ambulatoire implique des opérations moins invasives, ces dernières peuvent se réaliser dans la journée et le patient rentre chez lui le soir même. Mais pas de relâchement précoce de patients dans la nature, promet Bertrand Levrat, directeur général des HUG, qui entend «réduire au maximum le retour de patients après une opération». Il évoque notamment une collaboration avec les professionnels de l’Imad (institution genevoise de maintien à domicile) qui, grâce à un contact téléphonique avec un médecin du centre, seraient en mesure d’assurer un suivi postopératoire à domicile dans les cas les plus sérieux. Par ailleurs, les plans du nouveau bâtiment prévoient un tunnel reliant le nouveau centre aux HUG, permettant un repli en cas de complications.

«Depuis janvier, six interventions doivent déjà obligatoirement être réalisées en ambulatoire, rappelle le Pr Frédéric Triponez, chef du Département de chirurgie aux HUG, notamment celles soignant les varices, les hémorroïdes, l’hernie inguinale, l’utérus et le col de l’utérus, l’ablation des amygdales ou encore l’arthroscopie du genou.» Ces opérations, mais aussi d’autres – un centre d’ophtalmologie est prévu – seront réalisées dans le nouveau centre de l’avenue Beau-Séjour. «Les risques d’infection postopératoire lorsque le patient rentre chez lui sont également réduits.» Concrètement, les médecins seront ceux des HUG et des cliniques Hirslanden. En ce qui concerne les «garçons de salle» et les infirmiers, «personne ne sera transféré contre son gré. Le salaire restera le même, mais le contrat de travail sera privé», explique Bertrand Levrat.

Le seuil de rentabilité d’un tel centre étant de 9000 chirurgies ambulatoires par an, ni les HUG ni les deux cliniques du groupe Hirslanden n’auraient pu atteindre ce taux chacun de leur côté. C’est la raison principale de leur union.

Créé: 09.10.2019, 14h32

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...