Passer au contenu principal

Cet hôtel du centre-ville «où les mineurs sont maltraités»

Pas moins de 200 personnes ont manifesté ce mardi soir devant l’Hôtel Aïda. «Une adresse scandaleuse»: accusations fermes et réquisitoire à même le trottoir.

Il y avait foule ce mardi devant l'hôtel Aïda donnant sur la plaine de Plainpalais.
Il y avait foule ce mardi devant l'hôtel Aïda donnant sur la plaine de Plainpalais.
Laurent Guiraud

Le troisième rassemblement en l’espace de quatre mois. À chaque fois, le trottoir s’avère trop petit. Ils étaient 150 participants en juillet devant le bâtiment du Service de protection des mineurs (SPMI); autant à la mi-octobre, sous la pluie, réunis face au foyer de l’Étoile, exigeant à voix haute la fermeture de cette adresse indigne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.