Un hôtel est accusé de décupler le bruit des avions

GenèveDes habitants de Cointrin traînent l’État en justice à cause des réverbérations du bruit des avions.

La réverbération des ondes sonores émises par les avions sur les façades des bâtiments amplifient souvent le bruit perçu par les riverains.

La réverbération des ondes sonores émises par les avions sur les façades des bâtiments amplifient souvent le bruit perçu par les riverains. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une association d’habitants à Cointrin est en conflit avec l’État devant la justice à propos des réverbérations du bruit émis par les avions sur un hôtel en construction dans la commune. Elle a perdu une première manche suite à un arrêt défavorable du Tribunal administratif de première instance, mais quelques-uns de ses membres ont fait recours. «Pour faire jurisprudence», disent-ils.

L’Association Cointrin-Ouest (ACO) estime que les autorités ne protègent pas les riverains de l’aéroport contre le bruit, contrairement à ce que prévoit la loi. Contre les effets néfastes des pics sonores et du ricochet émis par ces derniers sur des façades ou autres murs, plus précisément. «Nous avons lancé une alarme sur les réverbérations acoustiques par les bâtiments, mais l’État a autorisé la construction d’un hôtel dans le quartier, indique Serge Reynaud, président de l’ACO. Un bâtiment de 47 mètres de haut qui engendrera des réverbérations.»

«Loi obsolète»

Selon ce physicien du CERN à la retraite, l’État s’appuie sur une loi «obsolète» qui prend en compte les charges mais pas les pics sonores, deux notions différentes pourtant. Une charge sonore est le bruit moyen sur une durée, là où un pic est bref et strident. «Si un vélomoteur au pot d’échappement troué passe à côté de votre maison, il vous fera sursauter. Même si on mesure le son sur un quart d’heure, en charge sonore, et que le résultat est faible», indique Serge Reynaud. «Un tsunami peut tout casser sur son passage, mais il n’élèvera pas le niveau de la mer, image-t-il. L’État regarde le niveau de la mer.»

Selon ses calculs, le bruit engendré par un avion au décollage est autrement plus dérangeant si les ondes ricochent sur une façade. L’ACO demande à l’État d’en tenir compte avant d’autoriser toute construction de plus de deux étages autour de l’aéroport.

«Il y a aussi un effet écran»

«Un bâtiment a un effet de réflexion sur le bruit, mais il a aussi un effet écran», relève de son côté Philippe Royer, directeur du Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants de l’État. «Dans le cas qui nous intéresse, l’effet écran est plus important que celui de la réverbération.» L’État admet s’appuyer sur la loi fédérale qui prend en compte uniquement les charges sonores moyennes mais conteste l’ampleur des rayonnements décrits par l’ACO.

Au parlement, deux questions écrites urgentes ont été posées dans ce cadre récemment, mais les réponses n’ont pas satisfait l’ACO. Dans une lettre ouverte, au début de septembre, l’ancien maire de Presinge soutient ce combat. D’autres associations de riverains pointent dans un livre publié cet été les nuisances provoquées par les avions et épinglent l’État pour son manque de réaction. (TDG)

Créé: 25.10.2018, 18h24

Articles en relation

L’aviation épinglée pour ses nuisances à Genève

Développement durable Le trafic à Cointrin génère, en quasi-impunité, des émissions de gaz polluants et un bruit alarmants, dénoncent dans un livre les associations des riverains de l’aéroport. Plus...

La révolte gronde contre l’explosion du trafic aérien

Aéroport Les perspectives de croissance de l’aéroport inquiètent les riverains et les écologistes. Ils vont lancer une initiative Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Aéroport: un vol toutes les 87 secondes en 2030
Plus...