L’Hospice donne congé à 83 locataires à la Jonction

DémolitionTrois immeubles, devenus vétustes, seront démolis et reconstruits. Les habitants doivent partir.

2-4-6 de la rue des Maraîchers.

2-4-6 de la rue des Maraîchers.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les locataires de trois immeubles de la Jonction vont recevoir leur congé. Le propriétaire, l’Hospice général, a tenu la semaine passée une séance d’information à l’adresse de ces habitants du 2-4-6 de la rue des Maraîchers. La nouvelle, on s’en doute, a suscité un réel émoi, comme l’a souligné Le Courrier, qui rapporte cette information.

L’Hospice justifie cette mesure par un projet de démolition-reconstruction. L’immeuble, qui héberge 83 ménages, dont 6 relèvent de l’aide sociale, a été construit en 1955 et se trouve dans un état de vétusté avancé. «Sa rénovation n’est pas envisageable, explique l’institution, car elle serait très onéreuse sans améliorer sensiblement la qualité de l’habitat.» La reconstruction permettra de créer 30 à 40 logements supplémentaires.

Ce projet sera mené conjointement avec la Fondation HBM Camille Martin, qui possède un terrain adjacent et qui souhaite y construire une cinquantaine de logements.

Les baux devraient être résiliés dans les semaines à venir, selon le quotidien. Dans un communiqué, l’Hospice dit «s’engager à ne laisser personne à la rue et accompagnera les locataires dans leurs démarches de recherche de logement». Il profitera de son parc immobilier, qui est important, pour «donner la priorité aux habitants des Maraîchers lors de changement de locataires.» Ils auront aussi la priorité dans les nouvelles habitations, pour autant qu’ils répondent aux critères d’attribution. La question du loyer préoccupe, étant donné que ceux des Maraîchers sont bas.

Le projet vient de faire l’objet d’une demande préalable de construire. Le dessin architectural n’est pas encore élaboré. Le processus risque de durer plusieurs mois avant le démarrage des travaux. (TDG)

Créé: 11.03.2015, 22h48

Articles en relation

L'agence de placement de l'Hospice s'octroie un bon carnet

Social Le projet Travailleur recherche travail (TRT) a placé 213 bénéficiaires de l'aide sociale en quatre ans. Il va doubler ses capacités. Plus...

L’Hospice poursuit un bénéficiaire de l’aide sociale

Plainte pénale L’homme, qui a touché près de 70 000 fr., n’avait pas déclaré qu’il possédait de  l’immobilier et des terres à l’étranger Plus...

La Ville croule sous les demandes de logement

Pénurie La Gérance immobilière de la Ville ne peut répondre aux demandes, même les plus désespérées. Sandrine Salerno lance un appel Plus...

Les étudiants suisses habitent encore chez leurs parents

Etude Selon une recherche européenne, loger chez ses parents est pour les étudiants une pratique courante dans de nombreux pays. Sauf dans le nord du continent. Plus...

La politique sociale du logement sauve sa peau

Taux hypothécaires Les rendements acceptés par l’Etat pour des logements sociaux ne sont pas excessifs. Le Tribunal fédéral avait semé le doute. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: 1000 sans-papiers régularisés à Genève
Plus...