L’Horloge fleurie se pare de 13'000 plantes

Jardin anglaisL’ambassadeur paysager de Genève s’offre un nouveau visage. Aiguilles, mosaïculture et sécurité ont été revisitées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première fonction de l’Horloge fleurie est certes d’attirer les touristes, mais aussi de donner l’heure exacte. On peut donc vous affirmer que la conférence de presse organisée mardi matin, afin d’inaugurer les nouveaux aménagements, a commencé avec une minute de retard. Pas de quoi entamer l’enthousiasme des officiels et des multiples petites mains qui ont œuvré à sa réalisation.

Le résultat, vous le découvrez ici, capturé par notre photographe. Mais derrière se cachent des compétences d’orfèvres. Les chiffres sont éloquents: deux mois de travail, trois jeux de nouvelles aiguilles, près de 13 000 plantes et 50 000 francs – sans compter l’apport d’un prestigieux mécène – ont permis d’embellir «cette vitrine de la ville et du savoir-faire horloger genevois», selon les mots du maire, Guillaume Barazzone.

Petites mains, grands soins

L’Horloge fleurie ne serait rien sans son décor. Mosaïculture dans le jargon. Pascal Bandelier, contremaître principal au Service des espaces verts (SEVE) de la Ville, évoque ce travail d’équipe: «Les plantes sont précultivées dans nos serres, à Vessy, puis acheminées au Jardin anglais. Nous effectuons plusieurs plantations différentes dans l’année. Ce que vous voyez là, c’est celle de printemps. Elle restera jusqu’en automne.»

Dans le détail? «Huit mille cent alternantheras rouges pour la frise et 3500 jaunes pour le pourtour du cadran. Le centre accueille environ 300 bégonias. Enfin, 850 santolines composent les chiffres.» Par ailleurs, des ifs persistants ont été plantés sur le haut de la butte. Et chaque semaine, le SEVE taille et arrose les massifs.

Sécurité renforcée

Le crève-cœur des petites mains du SEVE, ce n’est pas la sécheresse – l’arrosage automatique a d’ailleurs été optimisé – ni le gel, mais les déprédations. «Nous restons motivés s’il faut remplacer une plante saccagée, mais il est clair que nous préférons embellir», confie Pascal Bandelier. Un nouveau dispositif a donc été installé pour prévenir ce fléau, dont les chiffres exponentiels laissent songeur. «Nous avons déposé 12 plaintes en 2014, 21 l’année suivante et 55 en 2016!» déplore Guillaume Barazzone. Dès lors, un détecteur de mouvements veille sur le site. Relié à la centrale d’alarme de la police, il émet aussi de la lumière et une sonnerie si un quidam pénètre dans l’enceinte de l’Horloge. Dont les discrètes «barrières» ont été rehaussées.

Un prestigieux mécène

On ne peut parler de l’Horloge fleurie sans évoquer son mécanisme. C’est l’une des plus prestigieuses manufactures de la place, Patek Philippe, présente depuis plus de 175 ans à Genève, qui a œuvré en la matière. «Pour nous, ce mécénat est un réel bonheur, se réjouit Patrick Cremers, son directeur. Il souligne notre attachement fort à Genève. Cette horloge (ndlr: installée en 1955), nous l’avons vue évoluer, car notre bâtiment historique, situé à la rue du Rhône, lui fait quasiment face.»

Côté technique, Patek Philippe a rénové le mécanisme et offert trois jeux de nouvelles aiguilles. Fabriquées en fibre de verre, elles sont de forme classique, «dite Dauphine, chère à notre marque», relève Patrick Cremers.

L’entreprise familiale tient à rester discrète. On ne saura rien de la somme investie dans cette réalisation. D’une précision exceptionnelle, malgré la taille des aiguilles. Imaginez: la trotteuse (celle des secondes) mesure 2,5 m mais doit progresser très exactement de 27 cm par seconde…

Revivez notre Facebook Live sur l'inauguration de l'Horloge fleurie rénovée:
(TDG)

Créé: 23.05.2017, 13h50

(Video: Keystone/ATS)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...