Un quadragénaire perd la vie après avoir été heurté par un tram à Thônex

Accident mortelL'accident s'est produit vers 11h20, en face du poste de police de la rue de Genève.

Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un accident mortel s’est déroulé mardi à 11 h 20 sur la voie du tram 12. Un piéton a traversé sur le passage protégé avant d’être heurté par une rame qui se dirigeait vers la douane de Moillesulaz. Surpris, le conducteur n’est pas parvenu à freiner à temps. Le choc s’est produit à la hauteur du 93, rue de Genève, en face du poste de police. Le piéton, un Suisse âgé de 46 ans, marchait en direction de la Migros de Thônex.

Forte émotion sur place

Ce lieu de passage est très fréquenté, notamment par les clients qui se rendent à ce supermarché ou au bureau de change situé de l’autre côté de l’avenue de Thônex. Malgré un massage cardiaque, l’homme est malheureusement décédé sur place. Une tente blanche a ensuite été érigée pour protéger son corps.

L’enquête a été confiée aux policiers de la Brigade routière et accidents, sous la direction du Ministère public. Les enquêteurs devront essayer d’élucider les circonstances de la mort du piéton. On ignore à ce stade pourquoi le piéton n’a pas vu le tram dans cette zone assez dégagée.

L’accident a créé beaucoup d’émotion sur place. Des attroupements se sont formés jusqu’à la réouverture de la circulation. La ligne 12 a totalement été interrompue, jusqu’à 14 h 45. La police municipale et les services de régulation du trafic des TPG se sont efforcés de fluidifier la circulation, très intense dans cette région proche de la frontière. Les véhicules provenant du chemin de la Gravière ont été obligés de bifurquer à droite, en direction de Genève, au lieu de pouvoir se rendre tout droit vers Veyrier ou à gauche en direction de la douane de Moillesulaz. Des tensions étaient perceptibles. «Mais avance, la Vaudoise! De toute manière, t’es obligée de tourner!», s’époumonait un jeune conducteur, fâché de constater qu’une conductrice d’une Peugeot à plaques vaudoises, à l’arrêt au milieu du carrefour, demandait son chemin à un agent de la police municipale.

Réagissant à cet accident, les TPG «souhaitent présenter leurs condoléances à la famille et aux proches de la victime.» François Mutter, leur porte-parole, indique encore que les TPG «collaborent pleinement avec la police afin de clarifier les circonstances de ce drame». Le conducteur concerné a été pris en charge et il bénéficie du suivi appliqué dans pareille circonstance, précise encore la régie publique.

Quatre morts en cinq ans

En cinq ans, quatre personnes - trois piétons et une cycliste - ont perdu la vie suite à un accident avec des véhicules des TPG. En mai 2014, une jeune cycliste a été tuée à la Jonction. Un adolescent de 16 ans a connu le même sort funeste en avril 2015, rue de Lausanne. En juin dernier, une femme de 71 ans est morte à la suite d'un choc avec un tram de la ligne 12 en face du 75, rue de Genève, à proximité de l’accident de ce lundi. En décembre 2011, un homme de 46 ans avait été tué suite à un accident impliquant un wattman qui avait fumé du cannabis. Après une longue procédure, la veuve et la fille de la victime ont reçu 90 000 francs à titre de dédommagements. Trois accidents mortels de la circulation ont eu lieu depuis le début de l’année dans le canton, selon la police genevoise.

Par ailleurs, un accident entre une voiture et un tram au carrefour entre l'avenue Tronchet et la rue de Genève a interrompu à nouveau le trafic de la ligne 12 entre 18h30 et 19h08. Un service de bus a remplacé les rames. (TDG)

Créé: 11.09.2018, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...