Passer au contenu principal

Guy Marchand contrôlé en gare Cornavin

L'acteur et chanteur venait présenter son dernier livre à Genève. Il s'est un peu énervé face aux gardes-frontières et le regrette.

Guy Marchand au Salon du livre en 2010. De retour hier pour un nouvel ouvrage, il s'est un peu énervé lors d'un contrôle en gare Cornavin.
Guy Marchand au Salon du livre en 2010. De retour hier pour un nouvel ouvrage, il s'est un peu énervé lors d'un contrôle en gare Cornavin.
Pierre Albouy

L'acteur et chanteur français Guy Marchand s'est étonné dans les colonnes du «Dauphiné Libéré», d'avoir été contrôlé par les gardes-frontières suisses en gare Cornavin à Genève. Parti à 5 heures du matin d'Avignon ce lundi, Guy Marchand s'est dit surpris d'être le seul contrôlé à l'arrivée à Genève parmi les nombreux voyageurs descendant du train.

«Il y avait 200 personnes sortant du train et avançant le long du quai, j’ai été le seul à avoir été contrôlé et fouillé», a-t-il confié au «Dauphiné Libéré», juste après. «Le douanier a désigné mon sac et a dit «Ouvrez», raconte l’acteur, je me suis un peu énervé je n’aurais pas dû.»

Guy Marchand est à Genève pour présenter son dernier livre «Garçon, un pastis et un peu moins de vent», coédité par le Vaudois Michel Sandoz.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.