Passer au contenu principal

La guerre contre les ordures bat son plein

Cet été, les parcs et lieux de baignade subissent une pression inédite. Un défi pour la Voirie, qui fait face à des détritus en masse.

Scène classique de l’été caniculaire: la fête improvisée laisse des séquelles jusqu’au petit matin, voire au-delà.
Scène classique de l’été caniculaire: la fête improvisée laisse des séquelles jusqu’au petit matin, voire au-delà.
Laurent Guiraud

A défaut d’être discipliné, le Genevois a le don d’être exigeant avec la propreté de ses rues. Un paradoxe qui se lit dans le regard d’un employé de la Voirie, aux pieds des falaises de Saint-Jean. «C’est chaque année plus difficile. Parfois, on a envie de mettre un coup de pied au c… à ces gens», dit-il devant une table que les occupants ont «oublié» de débarrasser.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.