Les grues poussent au-dessus du skatepark

Sur la plaine de Plainpalais, la construction du théâtre éphémère a débuté.

Sur la Plaine de Plainpalais, le montage de la structure pour le spectacle ZUP (théâtre éphémère) qui se tiendra du 20 septembre au 11 octobre 2017 a commencé par un impressionnant ballet de grues.

Sur la Plaine de Plainpalais, le montage de la structure pour le spectacle ZUP (théâtre éphémère) qui se tiendra du 20 septembre au 11 octobre 2017 a commencé par un impressionnant ballet de grues. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les skateurs n’en ont cure. Ils continuent à enchaîner les figures. A leurs côtés, les ouvriers, torses nus et muscles d’acier, s’activent. De l’autre côté des barrières, les passants s’arrêtent un instant et les regardent, intrigués, tels des visiteurs de zoo. La question est sur toutes les lèvres: quels sont ces étranges et colossaux travaux qui occupent toute une partie de la plaine de Plainpalais?

La réponse se trouve sur un petit panneau, accroché au grillage. Les trois lettres ZUP constituent le premier indice. Les lignes qui suivent sont plus éclairantes encore: «Spectacle urbain. Théâtre éphémère. Skatepark Plainpalais. 20.09 au 11.10.2017.» Décrit dans nos colonnes au printemps, ce projet culturel prend corps. Le tout financé à 90% par des fonds privés.

ZUP est en réalité né il y a quelques années dans la tête de l’entrepreneur Michel Gaud. «J’ai toujours été passionné par les arts vivants et arts urbains. De passage à Paris, j’ai vu un collectif de danseurs à l’œuvre. Les spectateurs s’arrêtaient, fascinés. Ils ont été sommés d’arrêter par les forces de l’ordre et tout le monde était déçu.»

Une portée de 60 mètres

D’où l’idée de créer un show dédié à cet univers. Suit une série de voyages aux Etats-Unis, en France et en Suisse pour «voir ce qui se faisait». Le concept se dessine. Et devient de plus en plus concret après sa rencontre avec le chorégraphe Nicolas Musin. «On n’a jamais vu de spectacle transversal qui mêle la danse, le skate, le roller, le BMX, le free running ainsi que des acteurs», se réjouit d’avance Michel Gaud.

Côté infrastructure aussi, c’est une première. Il s’agit de poser au-dessus du skatepark un diamant de bois, esquissé par Nicolas Musin. Ce théâtre éphémère de 1600 m2 abritera 700 places dans des gradins en pente. La conception de cette charpente en sapin blanc a été confiée à Thomas Büchi.

L’ingénieur bois genevois précise: «Elle aura 60 mètres de portée, soit dix de plus que la halle 7 de Palexpo. Sans ancrage dans le sol. C’est assez unique au monde.» Le tout est piloté et réalisé par des entreprises romandes avec du bois vaudois. Le levage de la poutre principale dans les jours à venir promet d’être spectaculaire.

(TDG)

Créé: 19.07.2017, 18h58

Vue générale

Cliquez pour agrandir (Image: Charpente Concept)

La structure recouverte

La structure sera recouverte d'une membrane et abritera les gradins. Cliquez pour agrandir.

Articles en relation

«Zup» porte aux nues les cultures urbaines

Spectacle Ce show dédié aux arts de la glisse investira le skatepark de Plainpalais cet automne. Plus...

Surprenant casting sur le skatepark de Plainpalais

Genève Mardi, les amateurs de BMX, de roller et de skate se sont succédé dans le «bowl» avec l'ambition de participer à un spectacle mêlant danse et sports urbains. Plus...

Le skatepark de Plainpalais va se faire une beauté pour les arts du bitume

Spectacle La structure sera couverte durant deux mois en 2017, le temps d’un show à la gloire des cultures urbaines. Cracks du skate, du roller, de la trottinette et du BMX passeront des auditions dès lundi 18 avril. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...