Grève: la retenue salariale des maîtres va augmenter

GenèveLes enseignants grévistes seront ponctionnés sur les heures de cours manquées mais aussi sur le temps hors présence d’élèves.

Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Anne Emery-Torracinta a mis sur pied un dispositif antigrève qui entrave l’exercice de ce droit démocratique.» Paolo Gilardi, du Syndicat des services publics (SSP), fustige la cheffe du Département de l’instruction publique (DIP). Comme l’a révélé hier Le Courrier, la magistrate vient de modifier les modalités de calcul des retenues de salaires des maîtres en cas de grève. Et les nouvelles dispositions ont déclenché la colère du milieu enseignant.

La retenue de salaire des professeurs grévistes est calculée de manière individualisée, en regard de la classe salariale et des annuités de chacun. Jusqu’à présent, la durée de la grève correspondait au temps en présence d’élèves qui n’a pas été travaillé. Soit une retenue de salaire sur six heures pour une journée d’enseignement à plein-temps. Mais c’est terminé: dès le 1er janvier, la retenue sera aussi effective sur le temps hors présence d’élèves. Soit le temps dédié à la préparation des cours, des corrections d’épreuves, etc. Au Cycle par exemple, un maître enseigne 22 périodes de 45' pour un travail effectif de 40 h. Une journée de 6 périodes débrayée équivaut désormais à 11 heures de retenue salariale (les 6 périodes de 45 minutes plus le temps hors présence d’élèves).

«On double la retenue de salaire! s’insurge Paolo Gilardi. C’est inadmissible de comptabiliser les heures hors présence d’élèves car le travail qui doit être accompli pendant ce temps est fait même en cas de grève!» Le syndicaliste considère cette mesure comme «une trahison, de la part d’une socialiste et d’une enseignante». Surtout, «c’est une mesure pour casser les prochaines grèves». Il conclut: «Nous entrions dans une période de trêve, les professeurs venaient de suspendre la grève des notes. Et elle remet de l’huile sur le feu! Nous demandons la suspension de cette mesure.»

Le DIP défend ce nouveau calcul: il explique au Courrier que «le but est de parvenir à l’équité de traitement avec le personnel administratif et technique. Une secrétaire qui faisait une semaine de grève avait entre 1400 et 1600 fr. de retenue, contre environ 1000 fr. pour un enseignant pourtant mieux payé.»

(TDG)

Créé: 24.12.2015, 09h41

Articles en relation

La trêve de la grève n'interdit pas de manifester

Le budget 2016 en direct L'accord entre le gouvernement genevois et les syndicats suspend la grève jusqu’au 21 mars. Plus...

Et de sept! Les fonctionnaires relancent la grève mardi

Fonction publique Une assemblée du personnel a largement voté, lundi soir, en faveur d’un septième jour de grève. Plus...

Un collectif de parents créé en soutien à la grève

Négociations Le collectif «Roulons pour nos écoles» regroupe des parents d’élèves issus d’une douzaine d’écoles primaires genevoises. Plus...

Une centaine d'élèves du Cycle du Marais font grève

Education C'est le quatrième établissement scolaire qui subit des grèves d'élèves. Ceux-ci protestent notamment contre la suppression de l'Escalade. Plus...

Deux points de vue sur la grève des fonctionnaires et la grogne du corps enseignant

Face-à-face A l’heure d’un nouveau débrayage de la fonction publique, Laurent Vité et Ivan Slatkine donnent leur opinion sur les mesures d’économies prônées par le Conseil d’Etat et sur leurs répercussions sur les institutions, en particulier sur l’instruction publique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...