Passer au contenu principal

Gravir le mont Blanc nécessitera un permis

Autorités et professionnels de la montagne espèrent ainsi lutter contre les dérives liées à la surfréquentation du sommet.

Certains jours d’été, quelque 400 alpinistes gravissent le Mont-Blanc.
Certains jours d’été, quelque 400 alpinistes gravissent le Mont-Blanc.
PIERRE ABENSUR

«Une décision historique», «une rupture», «une vraie révolution». Les défenseurs du Mont-Blanc exultent. Lundi soir, les autorités savoyardes et les professionnels de la montagne ont décidé de limiter l’accès au plus haut sommet d'Europe occidentale. Dès l’été prochain, seuls les alpinistes munis d’une réservation en refuge seront autorisés à gravir la voie royale au départ de Saint-Gervais, l’itinéraire le plus couru. Le quota maximum a été fixé à 214 personnes par jour, soit le nombre total de lits disponibles dans les trois refuges.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.