Grands-Esserts: première phase à l’enquête publique

Aménagement Le premier plan localisé de quartier est en consultation jusqu’à fin d’août. Pour le PLR de Veyrier, le moment choisi n’a rien d’anodin.

1200 logements sont attendus sur le plateau de Vessy.

1200 logements sont attendus sur le plateau de Vessy. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La pause estivale ne suffit pas à calmer les ardeurs à Veyrier. Alors que l’Etat a ouvert à la consultation publique le premier plan localisé de quartier (PLQ) des Grands-Esserts, le PLR fustige le moment choisi. «Attendre l’été pour mettre un sujet très important à la consultation est une habitude bien genevoise», lâche Serge Patek, candidat malheureux à l’Exécutif veyrite au printemps passé. Ainsi, une demande de prolongation du délai de fin, fixé au 21 août, a été remise par les élus libéraux-radicaux à Sophie Lüthi (Veyrier ensemble), conseillère administrative en charge du dossier. «Nous sommes en discussion afin de pouvoir prolonger la période de consultation, dit-elle. C’est bien la preuve que l’Etat n’est pas le méchant loup, comme on veut nous le faire croire. Maintenant, il faut que ça se calme.»

Ainsi, les Veyrites ont la possibilité en ce moment de faire parvenir leurs remarques ou oppositions à l’Etat, qui mène le projet, avant que le Conseil municipal de Veyrier ne livre son préavis à la fin de l’année.

A vrai dire, le document ne devrait pas surprendre la population outre mesure puisque les associations ont été consultées et des séances publiques ont permis de découvrir les contours du futur quartier. A l’horizon 2030, 1200 logements devraient être érigés sur le plateau de Vessy. Pour cela, l’Etat a prévu quatre phases et le PLQ mis à la consultation publique représente la première de celle-ci.

Ce phasage élaboré par les services d’Antonio Hodgers, conseiller d’Etat en charge de l’Aménagement, doit servir à démarrer la construction de logements au plus vite. Il est justement le point d’achoppement avec les libéraux-radicaux veyrites puisque ces derniers préconisent la construction d’un centre commercial simultanément aux premiers appartements. Pour imposer leur vue, une initiative communale a recueilli le nombre nécessaire de signatures et est actuellement en main du Conseil d’Etat, qui devra se prononcer sur sa recevabilité.

En fin de compte, si la population vote et qu’elle accepte de suivre le PLR, l’Etat pourrait-il être contraint de recommencer ses plans à zéro? «Juridiquement, le Conseil d’Etat peut passer outre, regrette Serge Patek, mais je veux croire que l’avis de la population peut avoir une influence.»

(TDG)

Créé: 21.07.2015, 18h00

Articles en relation

L'initiative consultative sur les Grands-Esserts a abouti

Veyrier Le Conseil d’Etat a constaté l’aboutissement de l’initiative communale sur le projet d'urbanisation. Plus...

Les Veyrites devront voter sur les Grands-Esserts

Aménagement L’initiative lancée par le PLR et les Vert’libéraux a récolté 1283 signatures. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...