Grand Théâtre: «Qui épongera l’inondation?»

Ville de GenèveUne motion PLR demande l’engagement d’un expert pour évaluer le coût dû au retard du chantier.

En raison

En raison "d'importantes infiltrations d'eau", le chantier de rénovation du Grand Théâtre devra être prolongé de quatre mois. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Tragédie au Grand Théâtre! Qui épongera l’inondation?» Avec un tel titre, la motion PLR déposée vendredi promet d’animer la scène du Conseil municipal lors de la plénière de mercredi. Les deux conseillers municipaux Vincent Subilia et Olivier Wasmer souhaitent que la Ville engage un expert indépendant pour faire toute la lumière sur les retards du chantier de rénovation du Grand Théâtre.

Pour rappel, le 13 octobre, le Département des constructions et de l’aménagement annonçait que «d’importantes infiltrations d’eau» avaient été constatées «au bas des murs des sous-sols existants et des nouvelles extensions en sous-œuvre». De quoi entraîner une prolongation des travaux de quatre mois et repousser le retour de l’institution lyrique sur la place Neuve au 15 janvier 2019.

Réagissant aux premières interrogations du Municipal lors de la séance du 17 octobre, le maire Rémy Pagani avait rappelé avoir fait une demande de crédit de 4,5 millions pour divers et imprévus, et avait assuré que les 200 000 francs nécessaires à la création de puits pour stopper les infiltrations d’eau seraient couverts par cette enveloppe. «Nous maîtrisons les coûts de ce chantier», avait-il déclaré.

Pas de quoi convaincre les rangs du PLR. «Nous demandons qu’un expert établisse précisément les causes et conséquences du retard, qu’il chiffre le dommage exact et qu’il définisse les responsabilités», lance Vincent Subilia avec détermination. Les motionnaires rappellent que ce retard aura vraisemblablement de «graves conséquences financières» pour l’institution lyrique, contrainte de rester à l’Opéra des Nations et de modifier sa programmation.

Enfin, le texte exige que soient déterminées «l’étendue et la date de la connaissance des dégâts par le maître d’ouvrage». Une question que se pose aussi le Conseil d’État, qui vient de suspendre les négociations avec la Ville au sujet du Grand Théâtre dans le cadre de la Loi sur la répartition des tâches entre les communes et le Canton.

Bénéficiant du soutien de la droite élargie (PLR, PDC, UDC et MCG), la motion sera, selon toute vraisemblance, débattue mercredi. (TDG)

Créé: 10.11.2017, 18h48

Articles en relation

«Le Canton renonce à mettre un pied dans le Grand Théâtre»

Loi sur la répartition des tâches Le président du Conseil d’État, François Longchamp, estime que l’échec des négociations incombe à la Ville. Plus...

Grand Théâtre: la position du Canton divise les élus

Loi sur la répartition des tâches Le Conseil d’État a décidé de quitter les négociations avec la Ville sur la future gouvernance du Grand Théâtre. Réactions de députés et de conseillers municipaux. Plus...

Grand Théâtre: le retard pourrait coûter des millions

Chantier perturbé Certains élus de la Ville de Genève émettent des doutes sur la façon dont Rémy Pagani a géré ce dossier. Plus...

Une nappe phréatique entrave le Grand Théâtre

Culture Les travaux de réfection du bâtiment subiront des retards. Les conséquences sur la saison 2018-19 sont catastrophiques Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.