Grand remue-ménage au Conseil municipal d’Onex

Nouveau partiSept élus ont quitté leurs partis pour siéger en indépendants. Une nouvelle formation politique nommée Echo voit le jour.

La salle où siègent les conseillers municipaux d'Onex.

La salle où siègent les conseillers municipaux d'Onex. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sept. C’est le nombre de démissions de parti qui ont été annoncées mardi soir lors de la séance du Conseil municipal d’Onex. La commune compte donc désormais neuf conseillers municipaux indépendants et détient ainsi le record cantonal.

Les démissions concernent le PLR et le MCG. Le premier se retrouve ainsi avec trois élus alors qu’il avait remporté sept sièges lors des élections de 2015. Les quatre démissionnaires, Didier Van Leemput, Arben Qukovci, David Moschella et Nathalie Keller, siégeront en indépendants jusqu’à la fin de la législature. «C’était devenu trop compliqué de défendre les idées du PLR avec un Pierre Maudet qui reste à son poste. À cela s’ajoute notre conseiller administratif François Mumenthaler, qui a pris de nombreuses décisions que nous ne soutenons pas (notamment la densification de la zone réservée), déplore Nathalie Keller. Nous en avons marre de passer notre temps à justifier des décisions que nous n’avons pas prises.»

Entente communale

Selon d’autres conseillers municipaux, ces élus démissionnaires auraient également eu de la peine à accepter la décision de la dernière assemblée générale de la section onésienne du PLR. Cette dernière avait opté pour présenter Jean-Pierre Pasquier comme candidat unique au poste de conseiller administratif lors des prochaines élections. Une partie de ces dissidents souhaitait un double ticket avec Nathalie Keller.

Jean-Pierre Pasquier, également président du Conseil municipal, relativise l’importance de ces démissions. «Ça fait un coup, mais je ne suis pas inquiet. Cela va créer un renouveau dans le parti.»

Du côté du MCG, Tahiri Arben et Marcelle Morandi ont également annoncé leur départ du groupe et du parti (à noter que le bureau cantonal a fait savoir que Tahiri Arben n’avait jamais été membre du MCG alors qu’il y siège en cette qualité depuis plusieurs mois).

Quant à Christophe Maréchal, qui venait d’être exclu par la direction cantonale du MCG, il rejoint Jean-Paul Derouette (également évincé il y a une année) comme indépendant. Ils se sont ralliés aux dissidents PLR pour créer une nouvelle formation politique nommée Echo (Entente communale des habitants d’Onex) en vue des prochaines élections municipales. La nouvelle formation annonce d’ores et déjà qu’elle présentera trois candidats au Conseil administratif.

Fin de bisbille

Mardi soir, la configuration de l’hémicycle onésien a donc totalement changé. Une petite révolution qui a le mérite de mettre fin à la bisbille qui divisait la direction du MCG et certains de ses anciens élus. Le parti ne compte désormais plus que deux conseillers municipaux sur les huit qui avaient été élus initialement. Ils devraient être rejoints prochainement par le ou la remplaçante de Rose Bissat qui a également quitté son poste de conseillère municipale il y a quelques semaines.

Malgré cette baisse de représentants, la direction du parti se dit soulagée de ce retournement de situation. «Pour nous, c’est plutôt bénéfique, se réjouit le président du MCG, Francisco Valentin. Nous ne pouvions pas continuer à travailler avec des gens comme ça.» La création du nouveau parti onésien ne l’inquiète pas outre mesure. «Il y aura peut-être une petite baisse des voix car plus il y a de groupes dans une commune, plus les votes se diluent, mais cette baisse aura également un impact sur les autres formations politiques et je doute qu’elle soit significative.»

À noter enfin que le budget a été adopté à une large majorité. Avant de l’accepter, les élus ont voté un amendement afin de supprimer les 50 000 francs destinés aux publireportages diffusés jusque-là sur la télévision Léman Bleu. Cette somme sera allouée à la reconduction de l’expérience des vélos en libre-service pour l’année prochaine.

Créé: 13.11.2019, 19h34

Articles en relation

Le triomphe de la gauche accentue la crise à droite

Élection du Conseil des États À Genève, le second tour n’a fait que confirmer le résultat du 20 octobre. Lisa Mazzone et Carlo Sommaruga sont loin devant les deux candidats de l’Entente. Plus...

Le bulldozer MCG signe son retour à Vernier

Politique municipale Thierry Cerutti a siégé mardi soir au Conseil municipal. Après plusieurs critiques à l’égard de ses adversaires politiques, l’élu du Mouvement citoyens genevois est parti au milieu de la séance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus, suite
Plus...