Un Grand Conseil apaisé place le PLR Jean Romain à sa tête

Nouvelle législatureLe Parlement issu des urnes le 15 avril a tenu sa première séance, élisant sans heurt son bureau.

Le député PLR Jean Romain, seul candidat, a obtenu 81 suffrages sur 98.

Le député PLR Jean Romain, seul candidat, a obtenu 81 suffrages sur 98. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Son élection à la présidence du Grand Conseil n’est certes pas une surprise. Premier vice-président durant la dernière année de la précédente législature, le PLR Jean Romain y était sérieusement préparé. Mais le résultat qu’il a obtenu est sans appel: seul candidat à la fonction de premier citoyen du canton, il a été plébiscité par 81 voix sur 98 (7 bulletins nuls et 10 votes blancs).

Cette élection en dit long sur la tonalité de ce début de législature. Le nouveau Grand Conseil joue l’apaisement. On en veut pour preuve supplémentaire l’élection sans heurt du MCG Jean-Marie Voumard à la première vice-présidence, ainsi que celle du Vert François Lefort à la deuxième vice-présidence. Ce n’était pas gagné alors que les cartes ont été largement redistribuées le 15 avril, au détriment notamment du MCG.

Où sont les femmes?

Et la distribution des rôles entre les partis allait se poursuivre, réglée comme du papier à musique. Les quatre autres membres du bureau sont le PDC Vincent Maitre, la socialiste Salima Moyard, l’UDC Stéphane Florey et Pierre Vanek d’Ensemble à Gauche. Tous élus avec des scores très honorables, voire impressionnants concernant Salima Moyard.

S’il faut trouver un défaut aux premiers choix de ce parlement, c’est la présence d’une seule et unique femme dans l’organe qui organise ses débats. La dernière à avoir présidé le Grand Conseil est en effet la socialiste Loly Bolay. C’était en 2008. La représentation féminine s’est pourtant améliorée, puisqu’elles sont désormais 33 sur 100 à avoir été élues (contre 26 en 2013). Sans doute faudra-t-il un peu de temps avant que ces dames puissent trouver la place qui devrait être la leur.

Mardi, avant l’élection du président, c’est le doyen du parlement, Christian Zaugg (Ensemble à Gauche) qui a dirigé la manœuvre. Du haut de ses 75 ans, le député a assuré un début de séance sans accroc, assermentant notamment les députés. Comme le veut le protocole, il était secondé dans cette tâche par le plus jeune élu, en l’espèce une élue: Katia Leonelli, une écologiste de 20 ans qui est la plus jeune députée de l’histoire genevoise.

Outre la recomposition politique que l’on sait – Entente et Alternative à égalité, MCG et UDC affaiblis – la nouvelle législature s’ouvre avec un Grand Conseil un peu rajeuni (une dizaine d’élus ont moins de trente ans). Le renouvellement est également assez important puisque 30% des députés sont des «bleus».

Le discours du président

Dans le discours qu’il a prononcé après son élection, Jean Romain a exprimé son affection, au-delà des clivages politiques, pour la diversité de personnalités qui compose le Législatif cantonal. Jouant sur l’éventail des âges, il a gentiment croqué une dizaine de députés, débutant chaque fois par «le parlement que j’aime a X ans».

Mais le nouveau président s’est aussi montré plus sérieux lorsqu’il a évoqué la production pharaonique de projets dont est capable le Grand Conseil. Et il a exhorté les élus à se montrer moins prodigues afin de donner un peu d’oxygène aux ordres du jour.

Enfin, Jean Romain a avoué ne pas avoir été catastrophé par le faible taux de participation aux élections. Tout simplement parce qu’il existe d’autres manières de participer que de voter et que ceux qui votent aujourd’hui font réellement un choix en pleine conscience. (TDG)

Créé: 15.05.2018, 20h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...