Passer au contenu principal

La renaissance d'une cabine téléphonique en bibliothèque

Place du Pré-l’Évêque, des livres redonnent une âme à deux anciennes cabines téléphoniques.

Julien et son fils Aliosha viennent souvent dans ces lieux redevenus vivants grâce à Jelena.
Julien et son fils Aliosha viennent souvent dans ces lieux redevenus vivants grâce à Jelena.
LAURENT GUIRAUD

Il suffit parfois de peu de choses pour créer des liens entre habitants. Travaillant dans le social et habitant aux Eaux-Vives, Jelena était fatiguée de constater qu’en lieu et place des deux cabines téléphoniques qui existaient naguère sur la place du Pré-l’Évêque, en face de la rue de la Mairie, ces deux espaces étaient laissés à l’abandon. «Avec, en prime, de fortes odeurs d’urine», ajoute cette Genevoise de 25 ans. «Avec des amis du quartier, nous avons alors eu l’idée de transformer les lieux en dépôt de livres.» Libre et gratuit. Des centaines d’ouvrages y sont rangées. Beaucoup de romans en petit ou grand format, mais aussi des livres savants, des ouvrages ciblés sur la musique (Pink Floyd), des brochures, des opuscules. En français, anglais ou allemand pour la plupart.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.