L’été genevois sauvé par l’Escale

LoisirsL’animation estivale gratuite de la Ville revient deux fois plus grande et plus longue. De quoi compenser l’absence des Fêtes.

À gauche, le dancefloor et la grande scène surélevée, la scène libre en contrebas avec des assises en palettes. Au milieu, la tour bibliothèque et ses hamacs. À droite, sous les trois arches recouvertes de houblon, le Biergarten, et au deuxième plan le bar.

À gauche, le dancefloor et la grande scène surélevée, la scène libre en contrebas avec des assises en palettes. Au milieu, la tour bibliothèque et ses hamacs. À droite, sous les trois arches recouvertes de houblon, le Biergarten, et au deuxième plan le bar. Image: GREGORY BRUNISHOLZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas de Fêtes cette année, mais l’été genevois n’est pas mort pour autant. L’Escale, cette animation gratuite organisée par la Ville en 2016, revient en offrant une alternative très alléchante pendant deux mois sur la Rive gauche (du 29 juin au 2 septembre). Sur environ 2800 m2, entre Baby-Plage et le loueur de bateaux Les Corsaires, diverses animations seront proposées tous les jours sauf le lundi, à partir de 16 h en semaine et de 14 h le week-end. Sans compter les nombreux autres événements à l’agenda (lire encadré).

«C’est un second test, explique Guillaume Barazzone, le magistrat en charge du projet. À terme, nous espérons qu’il y aura de la place pour de nouveaux projets d’animation durant l’été en ville et au bord de l’eau, portés par des privés. Nous attendons pour cela la fin du processus de concertation sur l’animation estivale lancé conjointement avec le magistrat Sami Kanaan (Ndlr: en charge de la Culture).» Le public cible? «Si ça plaît aux habitants, ça plaira aux touristes, car ces derniers cherchent des lieux authentiques.»

On peut déjà le prédire, la seule ombre au tableau est que la manifestation risque d’être victime de son succès.

Une grande scène musicale

Une grande scène accueillera concerts et DJ avec une programmation «100% genevoise». «Une musique pas trop pointue, populaire et de qualité», promet Guillaume Barazzone. Un piano sera mis en libre-service, avec une nouveauté: un micro pour ceux qui veulent pousser la chansonnette. Par contre, la boombox qui permettait de diffuser sa propre musique a disparu.

Le dimanche, la programmation sera plus orientée famille, avec thé dansant et animations pour les enfants. Les oreilles des riverains seront préservées: la musique s’interrompra à 22 h en semaine et à minuit le week-end.

À boire et (peu) à manger

Un Biergarten avec des bières genevoises sera aménagé. «Pas forcément à l’allemande, juste un endroit pour boire un verre, totalement ouvert, sans obligation de consommation. On pourra amener son pique-nique.» Un second bar, sans alcool fort, sera tenu par l’association Latcho (projets sociaux et culturels), à laquelle seront reversés les bénéfices.

Contrairement à la version 2016 de l’Escale, il sera possible de se restaurer sur place, grâce à un food truck en semaine et deux le week-end. N’est-ce pas un peu juste étant donné l’affluence? «C’est de la nourriture d’appoint, assume le magistrat. On ne veut pas concurrencer les nombreux restaurants du quartier. On fait le pari que la manifestation apportera de la clientèle aux Eaux-Vives. L’Escale n’est pas un lieu de restauration, mais de détente et d’animation.» Mais comme les food trucks restent moins chers que les restaurants, gare à la file d’attente…

Du thym et des jeux

Grande nouveauté à signaler dans les activités: un aromatorium. Qu’est-ce? Un potager avec des herbes aromatiques qui seront consommables sur place. Par exemple, la menthe pourra être utilisée dans les cocktails du bar. Des animations didactiques auront lieu et des petits sacs de graines seront distribués à la population. Divers jeux seront mis à disposition: pétanque, ping-pong, baby-foot, backgammon, carambole (minibillard en bois).

Et pour ceux qui s’orientent plutôt vers la détente, ils pourront se prélasser dans les hamacs en empruntant un livre dans une tour bibliothèque.

Plus long, moins cher

Côté budget, alors que l’Escale 2016 ne durait qu’un mois et coûtait 190 000 francs (pris sur le budget de Mairie), l’Escale 2018 est deux fois plus longue pour 180 000 francs (pris sur le budget de fonctionnement).

Comment est-ce possible? «Beaucoup de travail vient de nos services internes, celui des Espaces verts et celui de la Logistique et des Manifestations, poursuit l’édile. Par ailleurs, nous disposons des lignes budgétaires suffisantes pour mener ce genre de projet d’intérêt public. Ce qui nous permettrait d’ailleurs d’assurer la pérennité de l’Escale à plus long terme.»

Créé: 01.05.2018, 17h36

Un agenda estival bien rempli

Le programme se précise pour l’été. Le festival Tour de la rade en 80 jours, en attente d’autorisations, devrait revenir, mais seulement à la Perle du Lac et sur l’île Rousseau. Les Aubes musicales auront bien lieu aux Bains des Pâquis du 1er au 26 août. Le BikeUp (successeur du slowUp) devrait avoir lieu le 19 août. Par contre, pas de Lake Parade cette année, son organisateur se concentre sur la fan zone de la Coupe du monde de football.

Comme déjà annoncé, les forains viendront quelques jours avant le grand feu du 11 août sur la Rive droite, et lors de Musiques en été, la programmation de la Scène Ella Fitzgerald sera renforcée.

Sans compter les inébranlables Fête de la musique, CinéTransat et festivités du 1er Août. Enfin, malgré les travaux, Baby-Plage restera ouverte à la baignade!

Articles en relation

Le retour de l'Escale et plus de concerts pour l'été 2018

Ville de Genève A l'occasion de l'annonce du résultat de la votation sur les Fêtes de Genève, l’Exécutif a détaillé son programme plus fourni pour cet été. Plus...

Sur les quais, les «rendez-vous du lac» tranchent avec l'Escale

Festivités La nouvelle manifestation vise clairement un public plus populaire. Plus...

Les «Rendez-vous du lac» remplacent l’Escale

Festival Genève Tourisme prend le relais de la Ville de Genève pour organiser cette manifestation en juillet sur le bas quai de la Rive droite. Plus...

Avec L'Escale, il y aura des concerts sur les quai, mais pas de fiesta

Animations Voulu par le magistrat Guillaume Barazzone, l'espace culturelle au quai du Mont-Blanc sera ouvert du 25 juin au 24 juillet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...