Passer au contenu principal

Les Genevois s’offrent la vie de palace

Les grands hôtels ont dévoilé ce week-end leurs secrets au grand public. Visite au Kempinski.

Laurent Guiraud
Laurent Guiraud
Laurent Guiraud
1 / 13

«Ce ne sont pas des caprices, ce sont des défis.» Dans le grand hall du Kempinski, Jocelyn résume ainsi son attitude de concierge de cinq étoiles face aux requêtes parfois incongrues qui lui parviennent. Exemples? Orner une pièce de seize ballons et quatorze pétales de rose (précisément), dénicher en urgence une liqueur de poire rare sur la base d’une photo ou encore fournir au plus vite un dromadaire, indispensable ingrédient de tout anniversaire réussi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.