Les Genevois pourront se baigner au quai Wilson

AménagementLes autorités ont présenté lundi matin l’image directrice de la rade. Elle prévoit notamment un nouvel accès à l’eau entre le parc Mon Repos et les Bains des Pâquis.

Le quai Wilson, vu depuis la jetée du Bain des Pâquis, accueillera de nouveaux accès au lac.

Le quai Wilson, vu depuis la jetée du Bain des Pâquis, accueillera de nouveaux accès au lac. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi matin, les autorités municipales et cantonales ont présenté leur plan directeur pour la rade. Le document trace les grandes lignes du développement de cette dernière pour les années à venir et dévoile un projet phare: l’aménagement du quai Wilson en lieu de baignade. Voici les grandes orientations de ce document.

Cliquer pour agrandir

Favoriser l’accès à l’eau

Alors que l’ouverture partielle de la plage des Eaux-Vives cet été a permis une amélioration considérable en matière d’accès au lac, les autorités remettent le couvert en annonçant la création d’un nouveau lieu de baignade. «Il y a une réelle demande de la part de la population d’avoir des espaces de délassement et de loisirs au bord du lac, constate le président du Conseil d’État Antonio Hodgers. L’ouverture partielle de la plage publique des Eaux-Vives a été le déclencheur de la transfiguration de la rade, mais nous ne comptons pas nous arrêter là.»

Afin de concrétiser cette volonté, c’est le quai Wilson qui a été choisi à l’unanimité des acteurs concernés. Il devrait accueillir à l’horizon 2023-2024 un nouvel accès au lac entre le parc Mon Repos et les Bains des Pâquis. Si de nombreuses études de faisabilité doivent encore être réalisées avant de pouvoir dire exactement à quoi ressembleront les lieux, il semble d’ores et déjà clair qu’ils ne prendront pas la forme d’une plage.


Lire l'éditorial: Genève renforce son accès à l'eau


À ce stade, le projet s’oriente plutôt vers des plateformes de béton en escalier enjambant les enrochements actuels. Elles prendront place le long du muret existant. «Ce dernier est classé, a précisé le conseiller administratif Rémy Pagani. Il ne sera donc pas touché.» Le magistrat d’Ensemble à Gauche n’écarte tout de même pas l’idée de créer des ouvertures supplémentaires dans la structure historique afin de réaliser de nouveaux accès au lac. Il promet le dépôt d’un crédit d’étude d’ici à la fin de l’année.

Des quais réaménagés

Du côté de la Rive gauche, le quai Gustave-Ador devrait être libéré et rendu aux promeneurs. Une opération qui débutera cet hiver avec le déplacement des dériveurs dans le nouveau port des Eaux-Vives et qui sera suivie de la destruction des cabanes de pêcheurs professionnels (qui auront de nouveaux locaux dans le nouveau port). Cette opération prendra fin à l’horizon 2023 avec le déménagement des entreprises lacustres dans le nouvel espace qui leur sera construit au Vengeron.

«Il y a une réelle demande de la part de la population d'avoir des espaces de délassement et de loisirs au bord du lac»

Antonio Hodgers, Président du Conseil d'Etat

Afin de développer l’animation sur ces quais, les autorités prévoient alors d’intégrer des locaux semi-enterrés dans un mur séparant les quais bas des quais hauts.

Un centre de sécurité pour la rade

Parallèlement au réaménagement de cet espace, l’État planche sur une reconstruction des locaux de la police du lac. Ni fonctionnels ni adaptés au travail de la police, ces derniers pourraient être démolis pour laisser place à un centre de sécurité destiné à l’ensemble des corps de métier liés à la sécurité sur le lac. Située entre le Jardin anglais et le Jet d’eau, la nouvelle structure pourrait ainsi regrouper la police de la navigation, la capitainerie cantonale, le sauvetage ainsi que le Service d’incendie et de secours.

Passerelle du Mont-Blanc

La mobilité autour de la rade a également été prise en compte dans le document présenté lundi. La marche sera le mode de déplacement privilégié au bord du lac. Les cyclistes ne seront plus autorisés à accéder aux quais bas au même titre que les véhicules qui s’y rendent pour se parquer.

En revanche, les deux roues pourront bénéficier d’un véritable U cyclable tout autour de la rade grâce à la réalisation de la passerelle du Mont-Blanc. Cette structure (qui a fait l’objet d’un concours d’architecture en 2012 déjà) sera entièrement dévolue aux piétons et permettra de libérer les trottoirs du pont afin de les destiner aux vélos.

Rémy Pagani promet le dépôt d’un crédit de réalisation rapidement. «La passerelle qui sera construite est celle qui avait été choisie par le jury, indique Rémy Pagani. Mais nous allons proposer trois variantes de positionnement de cette dernière.»

Lier la ville au lac

Enfin, le document met en avant la nécessité d’améliorer le lien entre la ville et le lac. «Nous voulons rendre les quartiers des Pâquis et les Eaux-Vives plus perméables en supprimant au maximum les césures qui les séparent», indique le conseiller administratif Guillaume Barazzone. Concrètement, plusieurs rues et places ont été identifiées. Elles sont vouées à être aménagées afin de faciliter l’accès au lac et de permettre une meilleure ouverture visuelle sur celui-ci.


Cologny innove en construisant un anneau aquatique

L'espace sera constitué d'un anneau de 40 mètres de diamètre. Image: DR

Si le Canton et la Ville œuvrent de pied ferme pour proposer un nouvel accès à l’eau dans la rade à l’horizon 2023-2024, c’est du côté de Cologny que la prochaine nouveauté devrait voir le jour. Prévu pour l’été prochain, un espace de baignade inédit accueillera les Genevois.

Constitué d’un anneau de 40 mètres de diamètre, l’espace permettra aux baigneurs de profiter du lac de manière ludique. Réalisé à l’aide d’une plateforme de béton recouverte de bois de chêne suisse, la structure disposera d’un espace de baignade circulaire de 24 mètres de diamètre en son centre.

«Cela permettra aux gens de se baigner dans un espace plus sécurisé à l’abri des vagues, indique Nicolas Deville, du bureau d’architectes Adao. Quand aux plus téméraires, ils pourront nager à l’extérieur du cercle.»

Situé en amont de la Tour carrée, cet aménagement a été financé par la commune de Cologny. Il fait partie de la troisième phase du plan de réaménagement des quais de Cologny que le Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche mène depuis plusieurs années (et qui a vu l’installation d’échelles et de dalles de calcaire à la place de certains enrochements). Dans un deuxième temps, un second anneau plus petit pourrait voir le jour en aval. C.Z.B.

Créé: 09.09.2019, 22h13

Processus

En 2016, Guillaume Barazzone lançait un concours destiné à faire émerger des idées pour valoriser la rade et favoriser l’accès à l’eau.

Un groupe de travail (regroupant les autorités communales et municipales) a ensuite été créé afin de développer un projet s’appuyant sur les différentes idées issues
du concours et sur le résultat des concertations avec les milieux concernés (protection de la nature, patrimoine, tourisme, usagers, habitants, etc.) «Après avoir consulté près de 80 associations, ce groupe a élaboré une image directrice du site qui sera intégrée au plan directeur communal, explique Guillaume. Ce futur plan directeur servira de base contraignante à tout projet de valorisation de la rade dans les années à venir.»

C.Z.B.

Articles en relation

Un nouveau lieu de baignade verra le jour sur la Rive droite

Aménagement Les autorités ont présenté ce lundi matin leur plan directeur de la rade. Il prévoit notamment un nouvel accès à l'eau le long du quai Wilson. Plus...

Malgré la nouvelle plage, la ruée vers l’eau perdure

Baignade Le nouveau site balnéaire des Eaux-Vives ne fait pas fléchir la fréquentation aux Bains des Pâquis, à Genève-Plage ou encore sur les rives du Rhône. Explications. Plus...

La plage des Eaux-Vives est prête à vivre son tout premier été

Balnéaire Bien qu’inachevé, le nouveau site de détente et de baignade s’ouvrira au public du samedi 22 juin au 29 septembre. Première visite des lieux et rappel des règles. Plus...

Genève regorge de points d'eau pour se rafraîchir

Canicule Lac, Rhône, pataugeoires, fontaines, quand la température monte, les autorités se montrent tolérantes. Notre sélection de lieux pour piquer une tête sans bourse délier. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...