Les Genevois se sont peu mobilisés pour le second tour

Elections fédéralesSamedi, le taux de participation se situait à 30,8%. La barre des 35% ne sera peut-être pas atteinte.

Panneaux électoraux pour les votations. Photo d'illustration.

Panneaux électoraux pour les votations. Photo d'illustration. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Déjà faible lors du premier tour de l'élection du Conseil des Etats, la participation des électeurs au second tour chute encore. Samedi, à un jour du scrutin, le taux de participation était de 30,8%. Seul un vote important à l'urne dimanche matin permettrait de dépasser les 35%. Or, 35%, c'est déjà quatre points de moins que le 20 octobre, date du premier tour et de l'élection du Conseil national.

L'édition 2019 des élections fédérales à Genève ne restera donc pas comme un exemple de mobilisation citoyenne. Il s'agit en fait du plus mauvais score depuis 1996. En 2015, le taux de participation était par exemple de 38,3% au second tour, et de 43,6% au premier.

Conséquences floues

Il est impossible de savoir avec certitude quelles seront les conséquences de la faible participation. Cela semble toutefois montrer que le Parti libéral-radical (PLR) et le Parti démocrate-chrétien (PDC) ne sont pas parvenus à mobiliser davantage leur électorat durant l'entre-deux tours. C'était leur but, afin que leurs deux candidats (Béatrice Hirsch et Hugues Hiltpold) gomment leur retard sur le tandem de gauche (Lisa Mazzone et Carlo Sommaruga).

Il n'existe qu'un cas de figure qui offrirait à l'Entente la possibilité d'améliorer sa performance: une démobilisation massive à gauche qui masquerait un regain à droite. Ce n'est pas impossible mais peu probable. On parie plutôt sur une petite lassitude de part et d'autre.

Créé: 09.11.2019, 18h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...