Passer au contenu principal

Le Genevois qui a frappé un policier a été libéré

Plaignants, prévenus et témoins ont été entendus mardi. Révélations.

Rue de Montchoisy: sur le trottoir (à g.), la terrasse où le policier a été frappé.
Rue de Montchoisy: sur le trottoir (à g.), la terrasse où le policier a été frappé.
DR

«Je voudrais m'excuser auprès du policier du coup que je lui ai porté (...) Je ne savais pas qu'il était policier. J'ai agi par peur et en me débattant.» C'est par ces mots que D., qui a frappé un agent de la Brigade anticriminalité en civil, la nuit du 12 août aux Eaux-Vives, a exprimé ses regrets devant le policier. Le tout sous les yeux de la procureure Rita Sethi-Karam.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.