Passer au contenu principal

Un Genevois au coeur d'un procès choc à Paris

Le procès de neuf casseurs s’ouvre en France. A priori sans un suspect genevois qui n’a pas répondu aux convocations.

L’ombre d’un Genevois va planer cette semaine à Paris au procès hors norme des neuf manifestants soupçonnés d’avoir pris part à l’incendie intentionnel d’une voiture de police le 18 mai 2016. La scène, survenue dans le Xe arrondissement et filmée par des témoins, avait fait le tour du monde (lire ci-dessous)

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.