Genève veut mieux connaître sa nuit

vie nocturneDans le but d’améliorer sa politique de la nuit, la Ville de Genève s’associe à l’Université de Grenoble dans un projet permettant à ses différents acteurs de mieux l’appréhender.

Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans la nuit du 23 au 24 mai une centaine de personnes vont arpenter les rues sombres de Genève. Parmi eux, des élus, des fonctionnaires, des artistes, des représentant d’associations d’habitants, des tenanciers d’établissement. Bref, tout individu ayant un lien quelconque avec la nuit. C’est le concept «Genève explore sa nuit» piloté par le département de la culture et du sport en collaboration avec l’université Joseph Fourier de Grenoble et plus particulièrement Luc Gwiazdinski, géographe à l’origine de ce modèle déjà expérimenté dans une centaine de villes comme Helsinki, Cracovie, Rome, Amsterdam ou encore Zurich.

Sur le terrain plutôt que dans un bureau

«Il s’agit de former dix groupes allant de 5 à 10 personnes, chacun des groupes aura un itinéraire à suivre tracé à l’avance, explique Luc Gwiazdinski. Le but est d’éprouver la nuit et non de la prouver.» Les parcours ont été élaborés de manière à passer tant dans les endroits festifs que dans les quartiers plus tranquilles. « Il y a aussi des gens qui travaillent la nuit, d’autres qui veulent dormir ou encore qui se déplacent, la nuit ne se limite pas uniquement à la fête », ajoute Sami Kanaan, chef du département de la culture et du sport. Les participants auront une mission : chacun devra interroger dix personnes différentes durant le parcours. Vers 6 heures du matin, la traversée nocturne prendra fin. Après quelques heures de repos, tous se retrouveront pour synthétiser leurs observations.

La nuit mérite une vraie politique

«Les derniers événements ont montré que les différents services de la Ville ne se coordonnaient pas sur la politique de la nuit (ndlr : horaires de fermeture des bars). Avec ce projet, nous voulons instaurer un dialogue entre les différents acteurs de la nuit et pouvoir élaborer une grille de lecture commune à tous, explique Sami Kanaan. La nuit n’est pas un appendice du jour, mais a sa propre dynamique. »

Se rendre compte des besoins

Cette action se situe dans la droite ligne de la tenue des Etats généraux de la nuit qui ont eu lieu en mars 2011. L’objectif reste le même, prendre conscience des enjeux de la nuit. «Nous voulons compléter la connaissance des Etats généraux de la nuit dans le but de permettre à chacun d’y trouver son compte», conclut le conseiller administratif. Et Luc Gwiazdinski d’ajouter : «Les données recueillies seront mises sous forme de préconisations. Une feuille de route pour les différents acteurs concernés afin de leur permettre de savoir par quel chantier démarrer.» (TDG)

Créé: 23.04.2013, 14h28

Articles en relation

Genève aura sa première Nuit des musées le 11 mai

PUBLIC Les festivités du samedi seront suivies par une Journée des musées le 12 mai. Une vingtaine d’institutions publiques et privées participent à l’opération. Plus...

L'ancien cinéma de la rue du Cendrier sera transformé en dancefloor

Construction L’arcade du Broadway sera recyclée en boîte de nuit. Une requête a été déposée auprès du Département de l’urbanisme du canton de Genève. Plus...

Le bar L'Eléphant sauve ses nuits, le patron livre sa recette

Rue de l'Ecole-de-Médecine Presque tous les bars de la rue étudiante ont perdu l'autorisation d'ouvrir au-delà de minuit. Sauf un. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...