Passer au contenu principal

Genève trouve les mots pour parler d'homosexualité

La campagne annuelle de la Ville contre l'homophobie traduit des termes appropriés en cinq langues pour toucher le public non francophone.

Bien malin celui qui peut trouver plus de deux synonymes d'«homosexuel» sans tomber dans l'injure. C'est parce qu'elle s'est banalisée, parce que des «sale pédé» résonnent même dans les cours d'école primaire, que la campagne 2016 de la Ville de Genève contre l'homophobie se focalise sur le langage. Comment dit-on gay en portugais? lesbienne en arabe? et que veut exactement dire le terme transgenre en français? Le sigle LGBT (Lesbienne Gay Bisexuel Transgenre) a été traduit dans les cinq langues les plus parlées dans le canton en dehors du français (l'anglais, le portugais, l'espagnol, l'albanais et l'arabe), et l'affiche qui en résulte sera exposée dans les jours qui viennent sur 70 emplacements. Une série d'actions ciblées accompagnera cette campagne d'affichage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation