Genève trouve les mots pour parler d'homosexualité

DiscriminationsLa campagne annuelle de la Ville contre l'homophobie traduit des termes appropriés en cinq langues pour toucher le public non francophone.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bien malin celui qui peut trouver plus de deux synonymes d'«homosexuel» sans tomber dans l'injure. C'est parce qu'elle s'est banalisée, parce que des «sale pédé» résonnent même dans les cours d'école primaire, que la campagne 2016 de la Ville de Genève contre l'homophobie se focalise sur le langage. Comment dit-on gay en portugais? lesbienne en arabe? et que veut exactement dire le terme transgenre en français? Le sigle LGBT (Lesbienne Gay Bisexuel Transgenre) a été traduit dans les cinq langues les plus parlées dans le canton en dehors du français (l'anglais, le portugais, l'espagnol, l'albanais et l'arabe), et l'affiche qui en résulte sera exposée dans les jours qui viennent sur 70 emplacements. Une série d'actions ciblées accompagnera cette campagne d'affichage.

Contrairement aux idées reçues, «le milieu multiculturel n'est pas le plus homophobe, avance Albana Krasniqi Malaj, directrice de l'Université populaire albanaise. C'est plutôt l'ignorance qui le caractérise, ces gens ne savent même pas ce que c'est, ils ont tellement d'autres priorités, comme la simple survie. L'homophobie est plus perfide chez la population installée. Les populations migrantes sont aussi victimes d'homophobie, elles cumulent alors les stigmates. Le respect passe par la sémantique.» Selon Badia El Koutit, directrice de l'association pour la promotion des droits humains, certains arabophones étaient très étonnés que des mots désignant l'homosexualité existent en langue arabe. «Et dans certaines familles afghanes, quand les enfants rentrent des cours d'éducation sexuelle, les femmes se cachent pour ne pas avoir à répondre à leurs questions.»

Parfois les insultes homophobes touchent aussi les hétérosexuels qui ne rentrent pas dans les normes de leur genre, indique Delphine Roux, coordinatrice de la Fédération genevoise des associations LGBT. «Pour caricaturer, cela peut concerner le petit garçon qui veut faire de la danse ou la fille qui veut faire du foot.»

Alors que 74 Etats dans le monde condamnent encore l'homosexualité et 7 la punissent de mort, la Suisse étudie l'introduction d'une norme pénale fédérale pour les propos homophobes, et pas seulement pour les propos racistes ou portant atteinte à la religion, comme c'est le cas actuellement. «Nous sommes pour, milite la conseillère administrative Sandrine Salerno. Ce n'est pas du politiquement correct, l'intérêt est de montrer que ces mots construisent un schéma de pensée, et que s'ils peuvent faire rire certains, ils peuvent surtout heurter.»


L'agenda

Mardi 10 mai à 19h à Uni Mail (Salle S150): table ronde sur le thème de l'invisibilité et de la reconnaissance par le le langage

Mardi 17 mai: Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, plusieurs associations feront le pied de grue sous une affiche de campagne pour échanger avec les population

Lundi 23 mai: atelier de sensibilisation à l'Université populaire albanaise

Jeudi 26 mai: atelier de sensibilisation au centre de la Roseraie

Créé: 09.05.2016, 14h17

Articles en relation

Homophobie: Nike ne veut plus de Pacquiao

Marketing Les propos homophobes du boxeur philippin ont poussé la marque a mettre fin à son partenariat. Plus...

Une caméra cachée dénonce l'homophobie en Russie

Vidéo Dans les rues de Moscou, deux hommes se filment marchant main dans la main avant de se faire agresser par des passants. Plus...

Une campagne contre l’homophobie et la transphobie cible les jeunes

Prévention La Ville de Genève s’engage par des actions dont des affiches véhiculant tolérance et respect. Plus...

Moins d'actes homophobes, mais la haine persiste

France SOS Homophobie dresse un bilan mitigé de l'année 2014, avec moins d'actes homophobes suite à la «flambée» de 2013, mais des tensions toujours fortes dans la vie quotidienne. Plus...

Le Conseil national veut poursuivre l'homophobie

Discrimination Le National a donné suite à une initiative parlementaire de Mathias Reynard visant à étendre la norme pénale antiraciste à la discrimination basée sur l'orientation sexuelle. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...