Genève sort le chéquier pour une ville plus verte

NatureLes élus ont approuvé un crédit de 6,4 millions afin de planter des arbres et verdir les quartiers bétonnés.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élus souhaitent une Genève plus verte. Lundi soir, le Municipal a approuvé un crédit de 6,4 millions de francs à utiliser sur six ans pour végétaliser la ville. Cette décision, votée à 50 oui, 18 non (PS) et 9 abstentions (Ensemble à Gauche) permettra au Service des espaces verts de verdir les rues de différentes manières.

Des nouveaux arbres seront plantés et ceux qui doivent être abattus pour des raisons de santé seront remplacés. La somme servira aussi à compléter les végétaux manquants sur des alignements historiques. De nouveaux pieds d’arbres seront végétalisés, pour augmenter la biodiversité et l’esthétisme ainsi que pour les protéger des véhicules qui se garent contre leurs troncs. Il s’agira aussi d’identifier dans les quartiers trop gris des coins à végétaliser rapidement, afin de créer des espaces verts de poche. Dernier élément, des bacs seront installés dans des endroits où il est impossible de creuser, pour cause d’obstacles souterrains.

«Genève est l’une des villes les plus denses d’Europe. Nous devons accompagner sa croissance par une augmentation de la qualité de vie, ce qui passe notamment par davantage d’espaces verts», a argumenté Guillaume Barazzone. Le magistrat en charge de l’Environnement urbain et de la Sécurité a souligné les différents rôles – social, esthétique, pédagogique, biologique et écologique – de ces carrés de verdure. «Végétaliser permet notamment de fixer les particules fines et de diminuer la pollution.»

Le projet a facilement passé la rampe de la plénière, malgré le refus des socialistes. «Nous ne sommes pas d’accord de signer un chèque en vert sur plusieurs années, sans avoir plus de détails sur la manière dont ces 6,4 millions seront dépensés», a avancé Sylvain Thévoz. Le PS a essayé de convaincre ses pairs en proposant par un amendement de voter une somme de 1,5 million, sur une année déjà, ce qui a été refusé. Leur argumentaire n’a pas été sans lien avec les coupes votées en décembre dans la culture et le social. «Je comprends mal que la droite, qui a été tellement à cheval sur la doxa budgétaire, vote aujourd’hui une telle somme sans audit et sans contrôle sur l’utilisation de cet argent», poursuit l’élu.

Ce refus a suscité une certaine incompréhension vu que cette proposition fait suite à celle déposée en 2010 par l’ancien magistrat socialiste Manuel Tornare, qui avait imaginé ce système de travail dans le temps, en raison du caractère imprévisible de la nature. Son crédit de 5,2 millions courait jusqu’en 2015. (TDG)

Créé: 26.01.2016, 18h41

Articles en relation

Les élus ont sauvé les arbres de Plainpalais

Conseil municipal Le Municipal a par contre refusé la résolution qui devait forcer Carlos Medeiros à s’excuser à la suite des injures proférées. Plus...

En trois ans, la Ville a planté 400 000 bulbes

Genève Cette campagne de plantation massive concerne les quais et les parcs. Elle est mécanisée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...