Passer au contenu principal

Genève sonde le cerveau des psychopathes

Une étude analysera les connexions cérébrales des personnes qui ne ressentent pas d’empathie.

Le psychiatre Panteleimon Giannakopoulos, chercheur et directeur médical de Curabilis.
Le psychiatre Panteleimon Giannakopoulos, chercheur et directeur médical de Curabilis.
LAURENT GUIRAUD

Que se passe-t-il dans la tête des psychopathes? Ces personnes, dont le comportement se caractérise notamment par une absence de peur, une indifférence aux règles sociales et un manque d’empathie envers autrui, ont-elles un cerveau différent? C’est la question que pose le professeur de psychiatrie Panteleimon Giannakopoulos et à laquelle il tentera de répondre avec des chercheurs en neurosciences de l’Université de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.