Passer au contenu principal

Genève va soigner un médecin cubain infecté par Ebola en Sierra Leone

Les HUG vont accueillir le premier cas d’Ebola avéré en Suisse. Le médecin cantonal est serein.

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Lucien Fortunati

Une personne atteinte d’Ebola devrait être prise en charge dans les prochaines quarante-huit heures à Genève. Une compagnie privée américaine a été chargée du vol. Il s’agit du premier cas d’Ebola avéré en Suisse depuis le début de la crise, selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le malade est un médecin cubain, âgé d’une quarantaine d’années et actif en Sierra Leone. Sa prise en charge est gérée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), où il sera transporté, se sont préparés à l’accueillir selon des procédures établies de longue date afin de garantir la sécurité du personnel hospitalier, des patients et de l’ensemble de la population genevoise. «Les HUG se préparent depuis le mois d’août aux cas hypothétiques. Il s’agit à présent de rendre opérationnelle cette préparation», explique Jacques-André Romand, le médecin cantonal, chargé d’organiser la prise en charge du patient.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.