Passer au contenu principal

Genève sèche pour dessiner l'avenir de la pointe de la Jonction, et vous?

En mal d’argent, le Canton n’a plus de projet pour ce site exceptionnel. Les TPG et leur centre de maintenance ne sont pas près de partir.

Rendre aux Genevois la pointe de la Jonction, l’un des plus beaux lieux de la ville, après l’avoir mis en valeur: c’était le souhait exprimé par trois conseillers d’Etat en 2010, dans une lettre qui fit l’objet d’une large publicité.

Depuis, l’Etat s’est rétracté. Il a renoncé à y implanter le Centre des arts et des neurosciences qu’il appelait de ses vœux. L’aménagement du site de la Jonction n’est plus d’actualité. Sans le sou, le Canton n’a pas les moyens de délocaliser le centre de maintenance des véhicules des TPG ni de financer une réaffectation de la Jonction. Cela d’autant plus que le site est sujet aux inondations et qu’il pourrait réserver de mauvaises surprises en matière de pollution des sols.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.