Passer au contenu principal

Genève s’oppose aux deux nouveaux réacteurs français

Le Canton et la Ville tenteront d’empêcher l’expansion de la centrale du Bugey, dans l’Ain. La partie s’annonce difficile.

La centrale du Bugey a été mise en service en 1972.
La centrale du Bugey a été mise en service en 1972.
AFP

Les autorités genevoises vont s’opposer au développement de la centrale nucléaire du Bugey, voulu par le département français de l’Ain. Ce dernier a fait acte de candidature pour l’accueil de deux réacteurs de troisième génération, comme nous le révélions dans «Le Matin Dimanche». Le site se trouve à une soixantaine de kilomètres de Genève. Ville et Canton ont donc décidé de monter au créneau. Le président du Conseil d’Etat, le Vert Antonio Hodgers, affirme avoir appris la nouvelle dans la presse «avec une certaine stupéfaction».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.