Passer au contenu principal

La justice veut restituer une œuvre majeure à la Turquie

Le sarcophage romain découvert aux Ports Francs est issu de fouilles illégales selon la justice genevoise.

Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ministère public
Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ministère public
Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ce sarcophage romain représente les douze travaux d'Hercule. Il va être restitué à la Turquie.
Ministère public
1 / 5

C’est l’histoire extraordinaire d’un sarcophage romain, au cœur d’une bataille judiciaire depuis cinq ans. Issu d’une fouille clandestine et exporté illégalement de Turquie, cet objet d’une valeur culturelle inestimable doit être restitué à son pays d’origine, vient de trancher le Ministère public genevois. Le scandale touche l’un des plus puissants marchands d’antiquités au monde, installé à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.