Passer au contenu principal

Genève recrute des volontaires pour tester le vaccin Ebola

L’étude implique neuf visites aux Hôpitaux universitaires de Genève pendant six mois. Les participants recevront 810 francs de dédommagement.

Bernard Hirschel, président de la commission cantonale d’éthique de la recherche.
Bernard Hirschel, président de la commission cantonale d’éthique de la recherche.
Pascal Frautschi

Genève est sur le point de tester un vaccin contre le virus Ebola. Selon Agnès Reffet, chargée de communication aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), ce n’est plus qu’une « question de jours. En effet, Swissmedic vient d’autoriser les HUG à recruter des volontaires.» Selon le professeur Bernard Hirschel, président de la commission cantonale d’éthique de la recherche, recruter une centaine de volontaires ne devrait pas être difficile. « L’essai du vaccin s’adresse aux personnes destinées à aller en Afrique combattre l’épidémie d’Ebola. Elle seront probablement intéressées. Par ailleurs, la publicité donnée à l’événement devrait aider: il ne s’agit pas de quelque chose d’obscur. »

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.